Les fleurs qui s’ouvrent, le mercure qui monte et les joyeux bavardages qui emplissent les terrasses de café n’annoncent qu’une seule chose : le printemps est là! De mars à début juin, l’Ontario sort de sa torpeur avec la plus parfumée des saisons. C’est le moment idéal de prendre l’air et de se laisser imprégner par toute la beauté naturelle de la province. Bref, voici ce que l’Ontario vous propose au printemps.

 

Visitez une cabane à sucre

Préparez-vous à céder à la gourmandise comme jamais! De mars à avril, c’est « le temps des sucres », et de nombreuses cabanes ouvrent leurs portes en Ontario. C’est l’occasion de découvrir comment entailler l’érable pour en recueillir la sève sucrée et en faire du sirop d’érable, du beurre d’érable et bien sûr de la tire. Ne manquez surtout pas cette tradition canadienne qui consiste à verser le savoureux liquide ambré sur de la neige pour obtenir un délice archicollant mais ô combien appétissant. Envie de vous offrir la totale? Rendez-vous à Picton pour le festival annuel Maple in the County, où vous pourrez affiner votre technique d’entaillage, assister à des démonstrations de souffleurs de verre et déguster différents fromages à l’érable et vins chauds.

 

Faites un tour au Festival canadien des tulipes

Notre printemps a un synonyme presque parfait : le Festival canadien des tulipes, qui se tient chaque année à la sublime floraison de mai. À Ottawa, plus d’un million de tulipes embellissent les espaces publics – et 250 000 de ces fleurs aux couleurs vibrantes se trouvent dans le parc des Commissaires, près du lac Dow. Vous aurez l’impression d’avoir été transportés dans un monde parallèle, où règnent les fleurs et leur parfum et dont la splendeur est immortalisée par des artistes à leur chevalet.

 

Explorez en deux-roues

Qui dit printemps dit balades à vélo! Ça tombe bien : les pistes cyclables de la capitale s’étalent sur plus de 170 kilomètres. Elles longent des promenades au bord de l’eau, traversent des quartiers animés et offrent même un détour par le canal Rideau, site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le circuit Balade en vélo (7,5 kilomètres) permet d’admirer les sites historiques nationaux de la ville, comme la colline du Parlement et le Musée Bytown, et les grands espaces naturels de la région, comme la rivière des Outaouais, le parc Major’s Hill et l’île Victoria. Il emprunte aussi le pont qui mène à Gatineau, dans la province québécoise, où vous pourrez visiter le Musée canadien de l’histoire. Après un demi-tour, le sentier cyclable vous mènera au Musée des beaux-arts du Canada et au marché By.

 

Découvrez les joies de la vie insulaire

Maintenant que la température est plus clémente, c’est le moment de profiter à fond des grands lacs de la province. Prenez le traversier qui part du secteur riverain de Toronto et partez à la découverte des îles de Toronto, qui promettent, entre autres, des plages, des maisons de campagne pittoresques et des phares. Détendez-vous sur la plage de l’île Ward et faites un tour au Centre Island, une destination familiale. Au programme? Jardins éclatants, labyrinthe et pédalos. Plutôt envie d’un lieu réservé aux adultes? Dénudez-vous à Hanlan’s Point, la plage nudiste officielle des îles.

 

Faites du canoë et de la randonnée dans le parc Algonquin

 

Le parc provincial Algonquin renaît au printemps : la faune grouille et les eaux scintillent dans ses forêts sauvages et ses collines couvertes d’érables. Pour le canoë, vous pourrez choisir parmi un millier de lacs – sans rire! En randonnée, vous parcourrez des crêtes rocheuses et des sentiers dans les bois. Peu importe l’activité, portez attention et vous entendrez peut-être le mystérieux cri du huard. Dans ce parc vivent orignaux, castors, ours, loups, une trentaine d’espèces de reptiles et d’amphibiens et des centaines d’oiseaux nicheurs. Gardez votre appareil photo à portée de main, et votre page Instagram aura fière allure! Si l’observation de la faune vous intéresse particulièrement, empruntez le sentier du lac Mizzy.

 

Parcourez les Mille-Îles

Le printemps sera encore plus romantique si vous sillonnez en bateau les canaux étroits de cet archipel immaculé. Pour rejoindre l’impressionnante grappe de plus de 1800 îles au beau milieu du fleuve Saint-Laurent, il est préférable de partir de Gananoque, un village à mi-chemin entre Toronto et Ottawa. En optant pour une croisière d’un jour, vous aurez tout le loisir de découvrir les plages intimes, les charmantes maisons de campagne familiales et les somptueuses demeures de l’allée des millionnaires. Prévoyez une escale à Boldt Castle, un lieu de splendeur où l’on vous racontera le destin tragique de George C. Boldt, l’homme qui avait décidé de construire ce féérique château pour son épouse, malheureusement décédée en 1904 avant la fin des travaux. C’est la TIBA (Thousand Islands Bridge Authority) qui s’est chargée de mener la construction à terme et qui vous permet, aujourd’hui, d’explorer ces magnifiques lieux.

 

Libérez l’ornithologue en vous

Les parcs nationaux et provinciaux du sud-ouest de l’Ontario sont un paradis pour les amoureux d’oiseaux, et le printemps, la saison idéale pour voir des centaines d’espèces migrer. Jumelles au cou, vous pourrez observer les rapaces, les cygnes, les colibris, de majestueux oiseaux de proie et une ribambelle d’oiseaux chanteurs. Pour une expérience totale, prévoyez un arrêt début mai au parc national de la Pointe-Pelée lors du festival de la plume. Et si les 390 espèces d’oiseaux ne vous suffisent pas, vous pourrez toujours marcher sur le sentier des fleurs sauvages et pédaler sur celui du Centenaire. Avec un peu de chance, vous apercevrez le machaon géant, le plus grand papillon du pays, qu’on trouve presque uniquement sur la Pointe-Pélée.

 

Laissez-vous charmer par Niagara-On-The-Lake

L’incroyable Niagara-On-The-Lake a un je-ne-sais-quoi de magique au printemps. À seulement une demi-heure des chutes Niagara, cette petite ville historique, site du patrimoine mondial, regorge d’auberges et d’antiquaires de caractère, de charmantes boutiques et d’éléments architecturaux du XIXe siècle. Nichée au cœur de la région vinicole du Niagara, elle fait le bonheur des cyclistes au printemps avec ses magnifiques vergers à perte de vue. Prévoyez un arrêt au vignoble Inniskillin pour prendre le repas du midi et découvrir les secrets non seulement du microclimat unique de la région, mais aussi de la fabrication du vin de glace.

 

Faites de la randonnée dans la péninsule Bruce

Avant l’arrivée massive des touristes en été, prenez le temps d’admirer la beauté spectaculaire des formations rocheuses et des sentiers naturels verdoyants de la péninsule Bruce. Les eaux cristallines de la baie Georgienne du lac Huron se déversent dans la Grotto, un bassin d’un bleu ensorcelant accessible depuis le Georgian Trail. Sur presque 2 000 km, la rive est bordée d’un granite gris-rose qui fait de cette réserve de la biosphère de l’UNESCO un splendide endroit pour faire du canoë ou de la voile, nager et pêcher. Nous vous recommandons de séjourner à Hamilton, une ville non loin réputée pour ses chutes d’eau et son jardin botanique – le plus grand du Canada. Un réel incontournable de la saison printanière, lorsque des milliers de végétaux sont en fleur.

Related Posts