Texte original de Nathan Jones publié sur le site Web de Tourism Saskatchewan.

 

Vaste de plus 650 000 km2, la Saskatchewan couvre un territoire immense. Des prairies du Sud jusqu’à la nature sauvage du Bouclier canadien du Nord, l’étendue des territoires inhabités de cette province offre d’innombrables occasions d’explorer en marge des sentiers battus. Vous pourrez aussi y découvrir de riches cultures et remonter le temps. Voici donc dans ce billet des expériences incontournables, une liste d’activités auxquelles tout voyageur en Saskatchewan devrait (selon nous) s’adonner pour apprécier pleinement l’endroit.

 

Explorer du nord au sud

Avec les 845 km qui les séparent, Missinipe et Val Marie ont beau se trouver dans la même province, leur paysage ne pourrait être plus différent. Missinipe est un paradis pour amateurs de plein air, et c’est par là que passent pagayeurs et pêcheurs se dirigeant vers le nord de la Saskatchewan. Que vous y soyez pour un court week-end de rafting ou pour un voyage de pêche dans un lieu accessible par avion seulement, les lacs du nord sont le terrain de jeu parfait des gens en manque de solitude. À La Ronge, prévoyez un arrêt à Robertson Trading Post pour vous procurer quelques spécialités locales et à Churchill River Canoe Outfitters pour planifier votre aventure.

 

Le sud de la province propose des découvertes culturelles et des occasions d’exploration complètement différentes. En fait, le parc national des Prairies, les collines Cypress et Castle Butte déconstruisent le stéréotype de la province plate. Quiconque randonne dans la vallée 1000 Devils risque de se demander si ce n’est pas là que Seul sur Mars a été tourné.

 

À Gravelbourg, prenez le temps d’admirer l’art de style western qui décore les murs de bien des restaurants. Le nord et le sud de la province accueillent des communautés d’artistes dynamiques qui méritent d’être connues. Les œuvres d’auteurs, de peintres et de photographes s’inspirent largement de la nature sauvage et impitoyable et du mode de vie de la population locale. N’hésitez donc pas à vous arrêter dans une petite ville : vous tomberez sûrement sur des œuvres (ou des artistes) tout à fait éclectiques!

 

Assister à un rodéo extérieur

Si les avancées technologiques ont bouleversé bien des sports, des équipements plus performants aux rediffusions instantanées, le rodéo, lui, n’a pratiquement pas changé en cent ans. C’est toujours un homme et un animal qui valsent le temps d’une compétition aussi brute qu’enchanteresse. Choisissez n’importe quel petit rodéo local et vous plongerez dans le monde de fervents passionnés qui passent leurs week-ends à parcourir l’Ouest canadien pour vivre leurs rêves de cowboy.

 

Le Wood Mountain Sports and Stampede est particulièrement intéressant, car non seulement il s’agit du plus vieux rodéo canadien (le deuxième en importance en Amérique du Nord), mais il se trouve aussi juste à côté du monument Sitting Bull. L’endroit semble avoir véritablement échappé au passage du temps.

 

Découvrir un festival de musique

Saviez-vous que la Saskatchewan regorge de musiciens talentueux? The Sheepdogs, Colter Wall, Andy Shauf, The Dead South, Megan Nash… pour ne nommer que ceux-là. Chaque week-end, vous entendrez de la bonne musique s’échapper du bar le plus près. Mais si vous avez envie de découvrir une multitude d’artistes locaux et internationaux, optez pour l’un des nombreux festivals de musique en été. Le Sasktel Saskatchewan Jazz Festival et le Regina Folk Festival sont les deux plus grands événements. N’hésitez pas toutefois à emprunter un chemin de terre, pour accéder à une salle de spectacles dans un endroit pour le moins inattendu. Le Gateway Festival de Bengough, le Festival Ness Creek dans la ville du même nom, le Dog Patch Music Festival de Loon Lake et le festival All Folk’d Up de Montmartre ne sont qu’un aperçu de toutes les possibilités de savourer de la musique le temps d’un week-end!

 

Retourner aux sources

En Saskatchewan, la culture agricole est profondément enracinée, et bien des fermes ont été transmises de génération en génération. En fait, chaque année, la province exporte près de 14 milliards de dollars en produits agricoles. Envie de voyager autrement? Pourquoi ne pas remonter la chaîne alimentaire? C’est l’un des rares endroits pour le faire! Peu importe vos préférences alimentaires – omnivores, végétariennes, biologiques, conventionnelles, ou un peu de tout ça –, vous trouverez une ferme non loin qui répondra à votre faim! Visitez un ranch de vacances, un marché fermier ou une chambre d’hôtes en campagne et vous verrez à quoi ressemble la vie sur une exploitation.

Related Posts