Les meilleures expériences à vivre dans des endroits incontournables au Manitoba.

Texte original anglais publié sur le blogue Manitoba Hot.

 

RAW:churchill, ce n’est pas seulement l’événement culinaire le plus unique au pays : c’est aussi une expérience authentique qui plonge les voyageurs au cœur de l’identité canadienne. Croyez-nous, vous vous sentirez un peu plus canadien après cette aventure gastronomique transformatrice.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de RAW:almond, un restaurant éphémère d’hiver qui s’attire tous les éloges depuis la rivière gelée au centre-ville de Winnipeg. Les créateurs de RAW:almond ont élargi le concept : en partenariat avec le voyagiste chevronné Frontiers North Adventures et le lieu historique national Fort Prince-de-Galles de Parcs Canada, ils proposent maintenant une évasion culinaire inoubliable dans le nord du Manitoba. Et pourquoi RAW:churchill est-elle l’activité la plus canadienne qui soit? Voici quelques raisons.

 

Le Grand Nord

Le Canada est un fier pays du Nord. La vie nordique est d’ailleurs l’un des piliers de notre patrimoine. Or, la majorité des voyageurs se contentent d’explorer les régions autour du 49e parallèle (qui épouse la frontière américaine). RAW:churchill vous transporte dans le vrai Nord, plus précisément au 58e parallèle sur la rive ouest de la baie d’Hudson, dans une zone si reculée qu’aucune route ne s’y rend. Vous devrez donc couvrir quelque 1 000 kilomètres en avion ou en train pour atteindre Churchill, une ville célèbre parce qu’elle compte plus d’ours polaires que d’habitants. Là-bas, le sentiment d’isolement est palpable, mais les gens du coin veilleront à ce que vous ne vous sentiez jamais seul.

 

Le meilleur de l’hiver 

Il est bien sûr possible de visiter le Nord l’été, mais l’hiver est la saison de prédilection des vrais Canadiens (et des voyageurs motivés). RAW:churchill a lieu en mars, alors que la température moyenne est de -20 °C le jour.

 

L’hiver, le Nord dégage une certaine aura de mystère. Vous serez impressionné par la force et la résilience des robustes habitants de Churchill. Heureusement, RAW:churchill se déroule dans une structure blottie au creux du lieu historique national Fort Prince-de-Galles; les convives sont protégés des conditions météo (et de la faune sauvage) par des murs de pierres de 6,5 mètres de hauteur et de 11 mètres d’épaisseur. Cela dit, accéder au fort l’hiver constitue le premier défi : les participants de RAW:churchill arrivent à bord d’un Tundra Buggy, un véhicule conçu pour parcourir le terrain accidenté de la toundra. Curieux de savoir comment les organisateurs ont affronté dame Nature lors de la première édition? Lisez le compte rendu de RAW:churchill 2016.

 

L’histoire en action

A post shared by CNSC (@churchillnsc) on

RAW:churchill vous invite à partager un repas dans un fort de pierres de 300 ans, qui a joué un rôle pivot dans la traite de la fourrure et le développement de l’Ouest canadien. Vous mangerez là où sont passés certains des plus braves explorateurs de tous les temps. Le fort Prince-de-Galles, que la Compagnie de la Baie d’Hudson a mis 40 ans à construire, se trouve sur une bande de terre appelée « pointe Eskimo », à l’endroit où la rivière Churchill se jette dans la baie d’Hudson. La Compagnie de la Baie d’Hudson s’en servait autrefois pour gérer la collecte des fourrures et leur expédition en Europe. D’une certaine façon, la nation canadienne s’est ainsi développée grâce à la mode. Les participants de RAW:churchill apprendront l’histoire fascinante du fort et de la région. Parcs Canada fait d’ailleurs revivre le fameux gouverneur du fort, Samuel Hearne, afin qu’il divertisse les convives avec ses anecdotes.

 

Le régime des commerçants de fourrures

De l’histoire? Oui. De l’aventure? Oui. Mais RAW:churchill est avant tout un événement culinaire. Et il va sans dire que le clou de la soirée est le repas-surprise de plusieurs plats préparé par le chef manitobain primé Mandel Hitzer, le cordon-bleu créatif derrière RAW:almond et deer + almond, un restaurant branché dans le quartier de la Bourse de Winnipeg. Le chef élabore un menu inspiré de ce que mangeaient les habitants du fort; il privilégie donc les aliments indigènes. Bien que ce ne soit pas chose facile, étant donné le climat de la région, les plats font toujours sensation et charment même les plus fins palais. Voici un avant-goût de la carte : carpaccio de bison, nouilles d’algues avec rogues de truite arc-en-ciel saumurées et crème glacée à la betterave avec bleuets sauvages.

 

Le spectacle de lumières de dame Nature

Le restaurant éphémère RAW:churchill se trouve dans une structure en « A » conçue par l’architecte local Joe Kalturnyk. Le toit transparent unique en son genre rend l’expérience des convives encore plus magique, car ils peuvent admirer les aurores boréales quand celles-ci dansent dans le ciel. Et à Churchill, une ville parfaitement située sous l’ovale auroral, il y a des aurores boréales plus de 300 jours par an. Les nuits les plus propices à ce phénomène naturel sont celles de janvier à mars, quand le ciel est le plus clair. On ne vous promet rien, mais si les rubans verts magiques se déploient au-dessus de votre tête le soir de votre visite à RAW:churchill, vous vivrez une expérience transcendante. Le Canada est d’ailleurs l’un des seuls pays au monde où les voyageurs peuvent être témoins de ce spectacle lumineux.

Related Posts