Guide du plein air au Québec

An ice canoe race
Armstrong Photo
Armstrong Photo

Avez-vous l’esprit aventurier? Préférez-vous les grands espaces aux boutiques et aux restos? Si oui, sachez que le Québec propose plein d’activités qui vous transporteront du sommet des montagnes au milieu des fjords, et des chutes glacées aux rivières tumultueuses. Nous avons d’ailleurs concocté un petit guide pour vous aider à choisir une aventure québécoise à votre goût.

Station de ski du Mont‑Sainte-Anne

Ski et snowboard

 

Le Québec est recouvert de neige chaque hiver (certaines villes en reçoivent au-delà de trois mètres, et les montagnes, bien plus encore). Avec toute cette neige, pas étonnant que l’on ait l’embarras du choix pour faire du ski et du snowboard! La province compte environ 70 stations de ski, pour la plupart pas très loin de Montréal ou de Québec. Que vous vouliez enchaîner les figures dans la demi-lune, dévaler les bosses à toute allure ou vous laisser tranquillement glisser sur les pistes bleues, vous trouverez montagne à vos skis!

 

Parmi les destinations les plus fréquentées figurent Mont-Tremblant, le Mont‑Sainte-Anne et le Massif de Charlevoix. Situé à moins de deux heures de Montréal, Mont-Tremblant possède l’un des systèmes de fabrication de neige les plus puissants et les plus sophistiqués d’Amérique du Nord et propose 96 pistes sur quatre versants. Puis, à 30 minutes de Québec vous attendent le Mont-Sainte-Anne et ses 71 pistes sillonnant l’un des plus beaux lieux de villégiature du pays. C’est là que vous pourrez d’ailleurs profiter du dénivelé le plus élevé du Canada pour le ski de soir. Enfin, le Massif, réputé pour ses chutes de neige abondantes dépassant les sept mètres chaque année, présente le dénivelé le plus important à l’est des Rocheuses canadiennes.

 

Les grandes stations vous laissent sur votre faim? De nombreux guides attendent votre coup de fil pour vous emmener skier dans l’arrière-pays pour faire du hors-piste. Destination populaire pour cette activité, la région des Chic-Chocs comporte au-delà de 25 sommets dépassant les 1 000 mètres d’altitude. Cette chaîne de montagnes est certes assez loin de Montréal, mais elle vaut le déplacement : elle vous fera oublier le ski sur piste en un rien de temps.

Vélo de montagne au Québec - Photo : Office du tourisme de Québec/Camirand Photo

Randonnée pédestre et vélo

 

L’un des meilleurs moyens d’explorer la vaste nature du Québec, c’est la randonnée pédestre. Vous ne pourrez sans doute pas parcourir les plus de 5 950 kilomètres de sentiers pendant votre visite, mais où que vous logiez, vous pourrez faire de la randonnée non loin de là.

 

Voici quelques destinations parmi les plus prisées :

  • Le mont Saint-Hilaire : Situé non loin de Montréal, il offre quelque 25 kilomètres de sentiers.
  • Le parc national de la Mauricie : Vous voulez faire une balade de 30 minutes? Ou vous enfoncer dans la nature durant sept heures? Pas de problème, l’un des 14 sentiers du parc vous conviendra.
  • Le parc national de la Gaspésie : Entourés de 25 sommets de plus de 1 000 mètres, les 140 kilomètres de sentiers de ce parc vous feront voir des panoramas à couper le souffle ainsi qu’une flore et une faune variées.

 

L’été venu, bon nombre des stations de ski les plus populaires deviennent des lieux de randonnée ou, pour ceux qui préfèrent les conquérir sur deux roues, de vélo de montagne. Mont-Tremblant et le Mont‑Sainte-Anne, mentionnés plus haut, proposent certaines des meilleures pistes de vélo du Québec. Dans les Cantons-de-l’Est, Bromont est une autre station de ski qui compte 24 pistes et attire de nombreux sportifs. Mais la destination la plus courue est sans doute la vallée Bras-du-Nord, près de Québec. On dit même que les vététistes qui fréquentent les deux secteurs de vélo de montagne de la région commencent à planifier leur prochain voyage au Québec alors qu’ils sont encore sur les pistes…

 

Kayak dans le fjord du Saguenay - Photo : Fjord en Kayak

Au fil de l’eau

 

Avec sa profusion de lacs et de rivières – et son fleuve Saint-Laurent –, le Québec est la destination parfaite pour les activités aquatiques.

 

Le kayak de mer est une activité populaire le long de la côte est de la province et dans le fjord du Saguenay. Creusé par des glaciers datant de 65 000 ans et s’étirant sur quelque 100 kilomètres, le fjord du Saguenay est un point de rencontre entre les falaises escarpées, la faune sauvage et la mer. Posez votre pagaie et laissez votre kayak glisser un moment. Vous pourriez alors apercevoir un faucon pèlerin, un plongeon, un rorqual commun ou un rorqual à bosse. Et si c’est votre jour de chance, vous pourriez même repérer le dos blanc et lustré d’un béluga ou entendre le souffle chuintant d’un petit rorqual.

 

Bien entendu, la balade en kayak, ce n’est pas pour tout le monde. Certains préféreront mettre leur courage à l’épreuve dans des eaux vives tumultueuses. Vous entendez l’appel du rafting? Rendez-vous à la rivière Rouge, près de Mont-Tremblant, ou à la rivière Jacques-Cartier, près de Québec. Là-bas, plusieurs entreprises de rafting vous permettront de profiter des rapides sans danger.

 

Sur la neige et la glace

 

Le ski n’est pas la seule activité hivernale, loin de là. En effet, vous pouvez faire des anges dans le tapis blanc, ou faire une bataille de boules de neige, mais pourquoi ne pas fendre la poudreuse au volant d’une puissante motoneige?

 

On recense plus de 32 000 kilomètres de sentiers de motoneige au Québec. En fait, où que vous soyez dans la province, vous en trouverez un pas loin. Cela dit, plus vous vous éloignerez de la ville, plus vous aurez d’étendues enneigées à explorer. Vous voulez observer la faune? Chevaucher les montagnes? La motoneige au Québec peut vous aider à répondre à vos désirs.

 

Si la vitesse, ce n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez profiter des eaux gelées du Québec durant l’hiver et essayer l’escalade de glace. Au parc de la Chute‑Montmorency, à quelques minutes de Québec, enfilez un harnais, puis grimpez certaines sections de la chute gelée de 83 mètres, plus haute donc que les chutes du Niagara.

Pour une aventure typiquement québécoise, essayez le « canot à glace ». Ici, on ne remise pas les canoës pour l’hiver. On les sort plutôt sur le Saint-Laurent partiellement gelé, au centre-ville de Québec. Tantôt en ramant, tantôt en poussant, bravez les eaux redoutables du fleuve, la ville historique dans votre sillage.

 

Aventures extrêmes

 

Le « canot à glace » est une excellente façon de s’initier aux aventures extrêmes uniques au Québec, mais vous pouvez aussi opter pour les grands classiques que sont le parapente, le saut à l'élastique et le saut en parachute.

 

Si vous ne craignez pas trop l’eau froide, essayez le surf de rivière, une expérience extrême des plus singulières. À Montréal, les surfeurs se rendent aux rapides de Lachine pour pratiquer une activité passablement différente du surf de mer. Les vagues fluviales sont stationnaires : si vous parvenez à en attraper une, vous pouvez, en principe, surfer pour l’éternité (ou jusqu’à épuisement).

Related Posts