Les chutes d’eau sont à la fois impressionnantes, imposantes et apaisantes. Rien ne se compare au spectacle de milliers de litres d’eau se déversant chaque seconde sur une masse de rochers sculptés pour ensuite se fondre dans un bassin bleu-vert, tout en bas. Que ce soit en pleine ville ou dans l’arrière-pays, l’Ontario foisonne au-delà de la région des Grands Lacs de lacs transparents, de rivières tumultueuses et de splendides chutes. Bien sûr, les chutes Niagara sont les plus connues, mais il y a tant d’autres cascades époustouflantes à voir. Ajoutez ces sites incontournables à votre liste de destinations à visiter.​

Chutes Niagara, près de Toronto

A post shared by Sanjay Chauhan (@jayeffex) on

Il va de soi que les emblématiques chutes Niagara sont incontournables en Ontario. Situées à moins de deux heures de route de Toronto, ces trois cataractes émeraude à cheval sur la frontière canado-américaine sont les chutes les plus impétueuses d’Amérique du Nord. Du côté canadien, les immenses chutes Horseshoe, sur la rivière Niagara, mesurent 57 mètres de haut et 792 mètres de large. Enfilez un imperméable et embarquez, au pied des chutes, sur un des catamarans de Hornblower Niagara Cruises pour vous faire éclabousser par les flots rugissants au beau milieu de nuages de brume, ou faites l’excursion autoguidée souterraine « Derrière les chutes » de la Commission des parcs du Niagara.​

Chutes Kakabeka, dans le nord de l’Ontario

A post shared by Paul Ritter (@paulritter) on

Pas trop envie de visiter les chutes Niagara avec une marée de touristes? Alors, mettez le cap sur le parc provincial Kakabeka Falls, dans le nord de l’Ontario, pour voir les immenses chutes Kakabeka, classées deuxièmes au palmarès des chutes les plus hautes de la province. Depuis la promenade panoramique, vous pourrez observer de près l’eau et la gorge des chutes, magnifiques en toute saison – et plus particulièrement en automne, quand les feuilles se parent de jaune, d’or et de pourpre. Pour plus d’aventure, explorez les sentiers naturels à pied ou en ski de fond, baignez-vous à la plage en amont des chutes et examinez les fossiles au pied des chutes, apparemment vieux de plus de 1,6 million d’années.​

Chutes High Falls, dans le parc provincial Algonquin

A post shared by Alex Boudens (@alexboudens) on

Pour pique-niquer et vous rafraîchir lors d’une chaude journée d’été, faites un tour aux chutes High Falls, dans le parc provincial Algonquin, un vaste espace de jeu typiquement canadien situé en pleine nature, dans le centre de l’Ontario. Partez en randonnée parmi les pins rouges, sur un sentier facile longeant la rivière York jusqu’aux chutes High Falls; la légère inclinaison des lieux crée un flot rapide entre ces deux bassins profonds, une glissade naturelle qui vous propulsera dans le lit de la rivière, lissé et poli par les glaciers. Après la baignade, pourquoi ne pas prendre un bain de soleil pour vous réchauffer et casser la croûte sur les doux rochers gris?​

Chutes Devil’s Punchbowl, à Hamilton

A post shared by Enjoy Canada (@enjoycanada) on

Située à la pointe ouest du lac Ontario, à environ une heure de route de Toronto, la région de Hamilton compte 100 chutes d’eau à elle seule. Les chutes Albion, un classique, tombent en cascade sur une hauteur de 19 mètres le long du versant boisé de la montagne du parc King’s Forest. Il y a aussi les chutes Tew, hautes de 41 mètres, qui semblent tout droit sorties d’un roman fantastique avec leur robe d’eau cristalline s’épanchant dans une gorge sculptée, colorée de couches de sédiments et de vignes vertes grimpantes. La meilleure saison pour visiter ces chutes situées dans la zone de conservation Spencer Gorge/Webster Falls est le printemps (les chutes Webster, disposées en plusieurs paliers non loin de là, sont assez incroyables, elles aussi). Mais ce sont les chutes Devil’s Punchbowl, près de l’épique sentier Bruce, qui raflent la palme des chutes les plus impressionnantes : imaginez des flots se jetant violemment d’un précipice dans un bol creux. Jouez à l’archéologue et fouillez le sable – la région abrite des formations géologiques de schiste et de dolomie vieilles de plus de 40 millions d’années.

Chutes Hog’s Back, à Ottawa

A post shared by Ottawa Tourism (@ottawatourism) on

Pour ajouter les merveilles de la nature aux plaisirs de la grande ville, sortez du centre-ville d’Ottawa et prenez la route (15 minutes en voiture, 50 en bus). Direction : les chutes Hog’s Back (aussi appelées les chutes Prince of Wales). Il s’agit de grandes chutes artificielles où le canal Rideau, site du patrimoine mondial de l’UNESCO, se voit séparer par des écluses et par le canyon escarpé de la rivière Rideau. Le lieu est particulièrement magique en hiver, lorsque la brume recouvre tout – les rochers, le pont, les branches frêles – de givre blanc. Explorez en ski de fond, à pied ou en vélo les sentiers du parc voisin, qui longe la rivière : le panorama est à couper le souffle.

Chutes de la rivière Lady Evelyn

Amoureux de la pagaie, ne cherchez plus : le parc provincial Lady Evelyn-Smoothwater est l’endroit où aller. Situé dans le nord de la province, ce territoire vierge et sauvage abrite une rivière idyllique – idéale pour les aventures en canoë dans l’arrière-pays – et compte un réseau navigable de 2 400 kilomètres. Imaginez la blancheur de chutes mousseuses s’écoulant sur des rochers déchiquetés avec, en arrière-plan, la verdure d’une forêt de pins. Le parc, avec ses six grandes chutes et les nombreuses rapides de sa rivière, fera la joie des photographes comme des pagayeurs. Installez une tente près des chutes et laissez-vous bercer par le chant de la nature.

 

En plus de ses chutes d’eau renversantes, l’Ontario vous réserve des kilomètres et des kilomètres de littoral et de plages sablonneuses à explorer, dont certaines vous feront croire, l’espace d’un instant, que vous êtes dans les Caraïbes. Préparez vos bagages et, hop, mettez-vous en route vers les meilleurs parcs de la province!​

Related Posts