Le regretté Anthony Bourdain, chef américain, écrivain et personnalité du monde de la télévision, a parcouru le monde à la recherche d’histoires culinaires, en s’intéressant à la culture et aux gens qui sont derrière ces histoires. Au Canada, il a manifesté une affinité particulière pour une ville : Montréal.

 

Anthony Bourdain a visité Montréal dans le cadre de trois émissions de télévision différentes : No Reservations, The Layover et Parts Unknown. Chaque fois, il a proclamé son amour pour cette ville ainsi que pour la succulente cuisine et les personnalités excentriques qui font sa renommée.

 

Nous nous sommes inspirés des visites d’Anthony Bourdain à Montréal pour préparer un petit guide culinaire de la ville, auquel nous avons même intégré quelques citations choisies d’Anthony Bourdain lui-même, extraites de chacun des épisodes en question.

Typiquement montréalais

 

Anthony Bourdain a fait le tour des adresses emblématiques de Montréal, question de bien saisir l’essence même de la ville.

A photo posted by Ali (@inayali) on

Dans le cadre des émissions No Reservations et The Layover, Anthony Bourdain a fait une halte au St-Viateur bagel, l’une des deux boutiques de bagels réputées (l’autre étant Fairmount Bagel) grâce auxquelles Montréal est arrivée en tête des capitales mondiales du bagel, aux côtés de New York. Mais, selon Anthony Bourdain, « le grand débat visant à déterminer qui de Montréal ou de New York a le meilleur bagel est une discussion complètement ridicule : c’est comme comparer des pommes et des oranges, car les bagels dans ces deux villes sont des créatures très différentes ». Le fait qu’il était new-yorkais pourrait laisser croire qu’il avait un parti pris, mais sachez que selon lui, les bagels montréalais sont plus croustillants, plus sucrés et « très, très bons ». Il a également dégusté un bagel garni de saumon fumé, de fromage à la crème, de tomate et d’oignon dans un établissement incontournable pour le petit-déjeuner : Beauty’s Luncheonette – un endroit fantastique pour commencer une journée à Montréal.

A photo posted by Mira Bi (@mira.bi) on

Aucune visite de Montréal ne serait complète sans une dégustation de smoked meat chez Schwartz’s Deli. « Vous ne pouvez pas ne pas y manger lorsque vous êtes à Montréal. Vous n’avez pas le choix. Vous devez y aller, » déclarait Anthony Bourdain, avant de se jeter sur un sandwich au smoked meat – une spécialité qui s’apparente à un sandwich au pastrami, mais agrémenté d’un mélange local secret d’herbes et d’épices.

 

Anthony Bourdain s’est aussi régalé de la poutine, ce plat typiquement québécois, composé de frites, de fromage en grains et de sauce brune, à l’occasion d’une visite à La Banquise, un établissement qui propose plus de 30 variétés de poutine à toute heure du jour et de la nuit. Qu’a-t-il pensé de son repas « gluant », mais ô combien délicieux? « Vous savez que vous ne devriez peut-être pas manger ça, mais c’est sacrément bon », avouait-il.

 

Extravagance culinaire

 

À Montréal, Anthony Bourdain semblait attiré non seulement par la bonne chère, mais aussi par les chefs et autres personnalités de cette ville avec lesquels il s’était lié d’amitié au fil des ans. En tête de liste viennent Frédéric Morin et Dave McMillan, du Joe Beef. En effet, Anthony Bourdain a rendu visite à ce dynamique duo, célèbre pour en mettre plein la vue aux chefs en visite, dans le cadre des émissions The Layover et Parts Unknown.

A photo posted by The Main (@themain) on

S’ils passaient une bonne partie de leur temps à rire et à boire, Anthony Bourdain ne pouvait tout de même s’empêcher de goûter aux joies de la succulente cuisine qui a propulsé le Joe Beef au sommet d’innombrables classements de restaurants. Le menu est « merveilleux et parfois résolument délirant », assurait Anthony Bourdain avant de s’attaquer à son assiette, et notamment au (presque) célèbre « coup double ». Inspiré de la création de KFC (PFK au Québec) du même nom, le sandwich « coup double » du Joe Beef est garni de bacon, de fromage cheddar, de mayonnaise parfumée à la peau de poulet et de sirop d’érable, le tout servi entre deux lobes de foie gras, qu’Anthony Bourdain décrivait comme « une obscénité et un crime contre Dieu, mais un délice ». Bien sûr, vous pouvez aussi préférer quelque chose d’un peu plus léger comme les incroyables huîtres, l’agneau, le steak ou encore les spaghettis au homard.

Anthony Bourdain était également un proche du chef Martin Picard, dont il disait qu’il est « l’un des chefs les plus influents du Canada ». Dans le restaurant de Picard, Au Pied de Cochon, Anthony Bourdain a goûté aux joies du foie gras décliné en plus de variantes que vous ne pourriez l’imaginer, dans le cadre de l’émission No Reservations. Sachez cependant que cet établissement est aussi selon lui « le temple des amateurs de gras, de cochonnaille et de produits à base de canard ». Une belle invitation à y aller pour s’offrir un tartare de bœuf, un canard en conserve ou une « côtelette de porc joyeux ».

 

Le Club Chasse et Pêche, ainsi que la réputée Brasserie T! du chef Normand Laprise, viennent compléter la liste des restaurants gastronomiques visités par Anthony Bourdain. Il s’agit de deux endroits incroyables mettant à l’honneur la viande dans toute sa splendeur. Toutes nos excuses aux végétariens – n’oubliez pas qu’il s’agit d’une visite sur les traces d’Anthony Bourdain!

 

Ne faites pas que manger, pensez aussi à boire!

 

À la fin de leur journée de travail, les chefs ont l’habitude de sortir boire quelques verres avec les seules autres personnes encore debout malgré l’heure tardive : d’autres chefs.

 

Anthony Bourdain est souvent sorti boire « un verre » lors de ses visites à Montréal. Malheureusement, la plupart du temps il l’a fait dans des lieux peu traditionnels, notamment dans une cabane de pêche sur glace (recommandé) et à l’arrière d’une camionnette sillonnant les rues de la ville (non recommandé).

Un bar, la Taverne Square Dominion, a eu droit à une mention dans l’émission No Reservations. L’établissement, qui a ouvert ses portes en 1927, rappelle encore les Années folles avec sa décoration traditionnelle et ses cocktails classiques. Après avoir étanché votre soif, rien de mieux pour finir la soirée que les fantastiques tacos de Grumman ’78.

 

Haltes gourmandes en dehors des restaurants

 

La quête du gourmand ne se limite pas aux restaurants et aux bars.

 

Montréal foisonne de marchés incroyables proposant quantités de fruits et légumes frais, de viandes et de fromages. Anthony Bourdain a fait halte au Marché Jean Talon pour se procurer quelques produits, et s’est arrêté passer un petit bonjour à la Fromagerie Atwater, où se vendent plus de 850 variétés de fromage. « À Montréal, il existe encore une connaissance des fromages », a expliqué Anthony Bourdain dans l’émission The Layover.

Si vous aspirez à devenir chef, suivez les traces d’Anthony Bourdain dans la Quincaillerie Dante, un magasin spécialisé dans la vente d’articles de cuisine, situé dans le quartier montréalais de la Petite-Italie. Sinon, rendez-vous chez Appetite for Books, où vous trouverez une impressionnante collection de livres de recettes et d’ouvrages consacrés à l’alimentation. Que pourriez-vous trouver de mieux comme souvenir après une aventure culinaire extraordinaire sur les traces d’une personne tout aussi extraordinaire?

Related Posts