Cet article d’Abby Cooper a été initialement publié sur le blogue Whistler Insider.

 

Là-haut, au bord du rivage accidenté, vous enlevez chaussettes et chaussures pour délasser vos pieds dans les eaux glaciales du lac Cheakamus. Le corps enfin au repos, vous appréciez ce moment où vous vous sentez renaître. La randonnée est déjà derrière vous. Vous profitez de l’atmosphère sereine et de la vue splendide : la petite balade jusqu’au lac Cheakamus ne perd jamais de son attrait.

 

Découvrir le lac Cheakamus

Le lac Cheakamus se situe à 915 mètres d’altitude et il est généralement accessible de juin à octobre. C’est bien connu, il a son propre microclimat, ce qui peut ajouter un élément de surprise à chaque visite. Pour profiter confortablement de l’expérience en toute sérénité et parer à toutes les éventualités, emportez un vêtement chaud et imperméable, des gants et un bonnet. Ajoutez également à votre liste les incontournables d’une randonnée dans la nature, notamment une trousse de premiers soins, de l’eau et de la nourriture. Et comme le dicte la préparation de chaque aventure, assurez-vous de dire à quelqu’un où vous allez et quand vous comptez revenir.

Le début du sentier du lac Cheakamus est à environ huit kilomètres de Whistler. Prenez l’autoroute Sea-to-Sky et tournez à gauche à l’intersection Function Junction/Cheakamus Crossing pour suivre Cheakamus Lake Road. Restez sur votre gauche au prochain carrefour et prenez le chemin de service forestier dont l’embranchement est à moins de 800 mètres de l’autoroute Sea-to-Sky. Vous allez arriver directement au parking de Cheakamus Lake Road où vous trouverez une carte du sentier et des toilettes. Profitez des deux avant d’entamer votre périple.

Le sentier de 6,5 kilomètres est régulier, large et bien entretenu. La randonnée est de niveau facile et vous allez gagner environ 80 mètres d’altitude. Il n’y a qu’un croisement à environ 1,6 kilomètre du début du sentier où vous pourriez bifurquer vers Helm Creek/Taylor Meadows pour continuer vers la Black Tusk, une formation rocheuse. C’est une superbe randonnée, mais bien plus longue, et pour laquelle il faut plus de ressources et d’endurance. Vous allez commencer à apercevoir le lac Cheakamus au bout de 2,8 kilomètres sur le sentier, lorsque vous verrez les clairières du camping Cheakamus Lake. Le sentier continue sur environ quatre kilomètres jusqu’au camping Singing Creek. Le tronçon entre les deux campings est sans doute le plus pittoresque, ça vaut la peine d’aller jusqu’au bout du sentier en longeant le lac.

 

Faire la randonnée du lac Cheakamus

Il y a une bonne raison pour laquelle le sentier du lac Cheakamus est un grand classique à Whistler : c’est une randonnée d’une demi-journée seulement, donc vous avez le temps de passer du temps sur place puis de revenir à une heure raisonnable pour profiter de l’« après », c’est-à-dire de tout le côté festif du village de Whistler. Le lac en lui-même est d’une couleur opale envoûtante, car son eau provient  de l’énorme glacier de Cheakamus plus haut. Le sentier offre de l’ombre lors des chaudes journées d’été et vous serez tentés par une baignade dans le lac dès que vous serez sur le rivage. Les jours de pluie, la canopée vous protège des éléments sans obstruer la vue que vous êtes venus chercher. Et si tous ces arguments ne suffisaient pas pour justifier que cette randonnée soit érigée au rang de « balade préférée » des gens du coin, soulignons également l’excellent retour sur l’investissement physique : seul votre émerveillement transpirera! Avec un panorama magnifique et un sentier impeccable, une randonnée au lac Cheakamus s’apprécie autant à la première qu’à la dixième visite.

Visiter le lac Cheakamus à vélo

Oui, oui, vous avez bien lu! Le lac Cheakamus est l’un des rares endroits où vous pouvez faire du vélo dans le parc provincial Garibaldi. Si vous enfourchez votre monture, gardez à l’esprit que les piétons ont la priorité et ne sortez pas du sentier, car vous vous aventureriez dans une zone protégée qui abrite un écosystème fragile. Vous pouvez vous lancer dans une plus grande balade en commençant votre périple au parking du quartier de Cheakamus Crossing. Prenez le sentier Far Side, puis le sentier Fars Out, pédalez un tout petit peu sur le chemin forestier, et revenez sur le sentier du lac Cheakamus dès que vous aurez traversé le parking qui est utilisé l’été.

Camper au lac Cheakamus

Vous pouvez vivre une expérience plus belle encore en admirant le coucher ou le lever du soleil au lac Cheakamus. Vous pouvez passer par BC Parks pour réserver un emplacement au camping Cheakamus Lake ou au camping Singing Creek. La réservation est obligatoire et le nombre de places, limité; prenez-y vous donc à l’avance. Notez aussi que les feux de camp ne sont pas autorisés dans ces deux campings. Emportez donc une lanterne si vous voulez vous blottir autour d’une source de lumière.

Faire de la planche à rame au lac Cheakamus

Si trimballer votre planche gonflable ne vous dérange pas, vos efforts vont payer : vous aurez accès à des points de vue panoramiques dont peu de gens profitent.

Conseils pour profiter de votre visite au lac Cheakamus

  • La route qui mène au parking d’où part le sentier est un peu cahoteuse. Il vaut mieux venir avec un véhicule à traction intégrale ou à quatre roues motrices pas trop large pour avoir la place de passer sur le chemin forestier. L’état de la route change d’une année à l’autre, renseignez-vous sur son état actuel au centre d’accueil de Whistler.
  • Remportez vos déchets. Il n’y a pas de poubelles ou de bacs de recyclage ni sur le sentier ni à son point de départ, vous devez donc gérer vos déchets. Avant de sortir de votre véhicule, assurez-vous également de bien mettre en sécurité la nourriture ou tout produit odorant : on ne laisse pas d’emballages à l’air libre qui peuvent attirer les animaux sauvages.
  • Même s’il s’agit d’une courte randonnée, vous êtes tout de même dans l’arrière-pays. Soyez prêts à affronter les caprices de la météo, dites toujours à quelqu’un qui ne vient pas avec vous où vous allez et quand vous comptez revenir et n’oubliez pas votre trousse de premiers soins.
  • Cela reste une randonnée qui conviendra mieux aux familles habituées à un certain effort physique.
  • Prenez du répulsif à ours et n’oubliez pas que le parc provincial Garibaldi n’accueille pas les animaux domestiques.

 

 

Une destination magnifique sans trop d’effort physique : impossible de dire non à une randonnée, une balade à vélo, un petit jogging sur les sentiers ou une excursion en camping! Et il y a bien des façons de profiter du lac Cheakamus, la sortie en plein air classique à Whistler… quelle sera la vôtre?

 

Faites de Whistler votre camp de base pour vos randonnées d’une journée en réservant votre hébergement sur Whistler.com. Aventure en journée, jacuzzi en soirée!

Related Posts

See more articles

Cinq idées gagnantes pour des vacances hivernales au Canada
Cinq idées gagnantes pour des vacances hivernales au Canada
Road trip through Jasper National Park
Les meilleures aventures sur les routes du Canada
Colombie-Britannique
Visitez le site de Hello BC pour en savoir plus
Whistler
Visitez le site de Whistler pour en savoir plus