Un organisme qui se consacre à la promotion et la croissance du tourisme autochtone au Canada.

La version originale de cet article de Nikki Bayley a été publiée sur le blogue d’Autochtone Canada.

 

Nul besoin de quitter le centre-ville pour découvrir les différentes cultures autochtones du Canada. Que vous optiez pour la visite d’une galerie d’art, une balade avec un guide ou un repas dans un restaurant autochtone, il existe de nombreuses façons d’en apprendre davantage sur les différentes nations autochtones au cœur même des grandes villes canadiennes. Voici quelques idées pour vous inspirer!

Vancouver

Pistez sur les réseaux sociaux Mr. Bannock, le tout premier resto ambulant autochtone de Vancouver, qui a commencé à parcourir les rues en janvier 2018. « C’est avec plaisir et une grande fierté que nous partageons une cuisine fusion autochtone en utilisant des ingrédients traditionnels de la Première Nation Squamish, comme les baies de genièvre, le saumon sauvage fumé et les viandes de gibier, que nous préparons avec des méthodes traditionnelles telles que la cuisson à l’argile et sur pierre », explique Paul Natrall, chef aux fourneaux, propriétaire de l’engin et membre de la Première Nation Squamish. L’impressionnante œuvre d’art qui orne le camion est une réalisation de l’artiste heiltsuk KC Hall. Elle représente les aliments traditionnels, les baies et les « trois sœurs » (maïs, courge et haricot), des ingrédients qui se retrouvent dans la fusion des saveurs autochtones de Paul Natrall. Au menu de cette cuisine de rue : le succulent et primé taco autochtone, ainsi qu’une calzone et une gaufre, toutes deux avec une base de pain bannique (un pain plat sans levain).​

Puisque vous visiterez sûrement le parc Stanley, l’un des plus grands attraits du centre-ville de Vancouver, faites-le en compagnie de Candace Campo de Talaysay Tours et de son équipe de guides autochtones. Pendant une heure et demie, au cœur de la forêt, vous allez découvrir une perspective autochtone sur la vie d’antan sur terre et mer, la médecine traditionnelle, les techniques et outils ainsi que les aliments que ces nations récoltent depuis des millénaires.

Whistler

Délaissez les pistes de ski pendant un moment et visitez le centre culturel Squamish Lil’Wat Cultural Centre dans l’Upper Village pour en apprendre davantage sur les Premières Nations Squamish et Lil’Wat dans un cadre magnifique au cœur des montagnes. En compagnie d’un ambassadeur culturel, vous allez plonger dans l’univers de ces peuples grâce à des chants, des histoires, un film et des ateliers d’artisanat. En été, savourez un délicieux festin de saumon au barbecue!

Passez par le musée Audain Art Museum qui a ouvert ses portes en 2016 si vous voulez admirer les magnifiques œuvres et les techniques artistiques élaborées des Premières Nations de la côte Nord-Ouest. L’œuvre phare de la collection est The Dance Screen (The Scream Too) (L’écran de danse [le cri aussi]), du sculpteur haïda James Hart, l’une des pièces contemporaines sculptées sur du bois de cèdre les plus spectaculaires au monde. Les œuvres du sculpteur sont également exposées au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa.

Calgary

À Calgary, ne manquez pas de pousser la porte de la galerie et boutique Moonstone Creation Gallery, créée et gérée par une mère et sa fille. Vous pourrez y acheter des vêtements traditionnels et modernes, notamment des gilets et des vestes faits entièrement sur mesure avec de la peau tannée fumée ainsi que des tambours et des hochets confectionnés en peau de wapiti et de cerf. Découvrez la crème médicinale Mas-Kih-Kiy CREEm, inspirée des croyances traditionnelles de l’enseignement de l’ours, qui apaise la peau ainsi les douleurs articulaires et musculaires. Réservez votre place dans l’un des ateliers animés par des artistes cris sur des sujets comme la fabrication de mocassins, les ouvrages de perles traditionnels et la roue médicinale.

Ottawa

Partez en visite autonome dans le parc Pindigen qui se trouve au croisement sud-est des rues Wellington et Booth (sur les plaines LeBreton, près du Musée canadien de la guerre). Créé en partenariat avec les Premières Nations anishinabées locales, soit la communauté Kitigan Zibi Anishinabeg et les Algonquins de Pikwakanagan, et avec le soutien du ministère du Patrimoine canadien, il célèbre la culture et le patrimoine autochtones dans la région de la capitale nationale. Le parc est jalonné de panneaux d’interprétation avec des textes en algonquin, anglais et français ainsi que de dessins colorés illustrant les interactions des Anishinabés avec la terre, l’eau, l’air et les gens. Sylvia Tennisco a également créé de grandes silhouettes en acier d’un orignal, d’un ours noir, d’une loutre de rivière, d’un aigle et d’une tortue à partir d’illustrations de Tony Amikons. Les deux artistes habitent dans la communauté de la Première Nation de Pikwakanagan.

 

Vous pouvez aussi creuser l’histoire d’Ottawa en réservant une balade à pied avec Jaime Koebel d’Indigenous Walks. Jaime Koebel, artiste visuelle et danseuse internationale primée, est otipemisiwak/nehiyaw (métisse/crie) et elle offre une perspective autochtone sur les espaces sociaux, politiques, culturels et artistiques du centre-ville. Indigenous Walks s’est donné pour but de faire découvrir au public les peuples autochtones de façon intéressante et dans un climat respectueux en plein cœur de la capitale nationale.

Toronto

Savourez de délicieux plats anishinabés, comme la salade de feuilles de pissenlit, la soupe trois-sœurs, le bison rôti ou le saumon fumé au bois de cèdre, à NishDish. Le vendredi, le samedi et le dimanche, ce restaurant sur la rue Bloor Ouest est ouvert pour le brunch, le repas du midi et le repas du soir. NishDish invite les touristes à venir découvrir et célébrer la cuisine traditionnelle qui nourrit autant le corps que l’esprit.

Une fois repus, prenez le chemin de la boutique Cedar Basket au sein du centre communautaire et culturel Native Canadian Centre of Toronto pour admirer les bijoux fabriqués à la main, les ouvrages de perles, les paniers et les œuvres d’art originales de Premières Nations, de Métis et d’Inuits.

Saskatoon

En voyage dans les Prairies? Faites une escale culturelle au Gordon Tootoosis Nīkānīwin Theatre (GTNT) à Saskatoon, le théâtre de l’unique troupe autochtone professionnelle de la Saskatchewan. Toute l’année, le GTNT produit un éventail de pièces et d’événements. Lors de la dernière saison, la troupe a ainsi touché à différents styles, allant du comique d’une pièce de Noël intitulée Vegas vacation à une saga dépeignant les difficultés des Métis dans l’Ouest canadien. Outre les pièces, le GTNT organise également des programmes de sensibilisation culturelle, notamment l’atelier de formation « Circle of Voices » qui aide les artistes en herbe à explorer leur créativité.

Winnipeg

Prenez part à une expérience culturelle pleine de saveurs au Feast Café Bistro, dans le quartier West End de Winnipeg, où Christa Bruneau-Guenther, copropriétaire, chef aux fourneaux et membre de la Première Nation Peguis propose un savoureux menu de plats traditionnels. Si c’est la première fois que vous visitez le Manitoba, sautez sur l’occasion pour goûter des ingrédients régionaux comme le bison, le brochet, le riz sauvage et les baies d’amélanchier cuisinés selon la tradition, par exemple en les laissant mijoter plusieurs jours en pot-au-feu. Ne manquez pas la fameuse pizza à la courge musquée avec une base de pain bannique ou le succulent poulet à l’érable mariné pendant deux jours.

 

Passez par le magasin Teekca’s Aboriginal Boutique quand vous visiterez La Fourche, le célèbre espace public et marché couvert de Winnipeg. Vous y trouverez des souvenirs et des vêtements uniques confectionnés à la main par des membres des Premières Nations de toute l’Amérique du Nord. Le magasin propose un large choix d’objets d’art et d’artisanat de fabrication autochtone : mukluks (bottines), mocassins, vestes en cuir, ouvrages de perles, couvertures, bijoux, ainsi que des sculptures et peintures. Toutes les œuvres s’inspirent de l’histoire, de la géographie et de la culture des différentes nations et sont créées avec des ressources naturelles provenant de la terre. Marilyn Tanner-Spence (membre de la Première Nation de Waywayseecappo) et le chef Walter Spence (membre de la Nation crie de Fox Lake) qui sont aux commandes des lieux proposent également des ateliers pour apprendre à fabriquer des boucles d’oreilles en perles ou des houppes de caribous. Vous désirez quelque chose de vraiment unique? Faites appel à leurs services sur mesure pour repartir avec l’œuvre d’art ou la veste en cuir personnalisée de vos rêves!

Related Posts