Merveilles naturelles à deux pas de la ville

Rocky Mountains

Le Canada est un grand pays, mais loin d’être vide d’intérêt. À vrai dire, il déborde de merveilles naturelles incroyables qui laisseront tout amateur de plein air bouche bée. Et pour en profiter, nul besoin de prendre l’avion jusqu’aux confins du pays, car de véritables bijoux se cachent près des plus grandes villes canadiennes.

 

Comme preuve, voici un petit aperçu des trésors de la nature accessibles en deux heures de route ou moins depuis un centre urbain.

 

Les chutes d’eau

À moins de deux heures de Toronto trône le joyau naturel le plus célèbre du Canada : les chutes du Niagara. Bon, vous pensez peut-être que si vous les avez vues une fois, vous avez fait le tour de la question. Mais le grondement de l’eau que vous entendez en approchant, les embruns qui vous aspergent le visage lorsque vous levez les yeux vers le torrent blanc et bleu haut de 50 mètres, la puissance à l’état brut que vous ressentez… comment se lasser de tout ça? Et puis, la ville de Niagara Falls ne manque pas d’intérêt non plus : attractions, divertissements et excellents restos y abondent. Bref, côté merveilles du Canada, les chutes du Niagara ne vous décevront pas.

A photo posted by @carlottamaltese on

Nombreux sont les visiteurs qui sont surpris en apprenant qu’une chute une fois et demie plus haute que les chutes du Niagara se trouve à seulement quelques minutes de Québec. Et à 83 mètres, la chute Montmorency en met plein la vue, tant depuis la ville que sur place au parc de la Chute‑Montmorency. Promenez-vous au pied de l’avalanche d’eau, ou bien montez dans la télécabine et admirez de spectaculaires panoramas au sommet. Soif d’aventure? Alors vous pourriez escalader l’un des trois parcours de via ferrata, en prenant aux points d’observation des clichés qui feront rougir tout Instagram. À moins que vous ne préfériez filer en tyrolienne devant la chute!

N’oublions pas les chutes Shannon, une petite perle à moins d’une heure de route de Vancouver. Sises dans le parc provincial du même nom, elles prennent leur source 300 mètres au-dessus du niveau de la mer pour ensuite ruisseler sans relâche entre les escarpements de granit. Très accessibles aux abords de la pittoresque route Sea to Sky, les chutes Shannon valent assurément le déplacement.

 

Les aurores boréales

Le Canada est un pôle mondial pour l’observation des aurores boréales, et vous pouvez souvent en voir sans même quitter la ville.

 

Plus précisément, les Territoires du Nord-Ouest offrent d’excellentes occasions d’admirer ce phénomène – peut-être même les meilleures sur la planète. Il suffit de regarder par la fenêtre de votre chambre d’hôtel à Yellowknife, officiellement la capitale territoriale et officieusement la capitale des aurores boréales de l’Amérique du Nord, pour assister au spectacle des éclatantes lueurs rouges, bleues, vertes et jaunes qui dansent dans le ciel nocturne. En ville, vous pouvez également en faire l’expérience en traîneau à chiens ou dans le confort d’un tipi.

A photo posted by Al Douglas (@alexgdouglas) on

La capitale du Yukon, Whitehorse, est une autre habituée du ciel coloré, et donc elle aussi un endroit de choix pour voir les aurores boréales dans toute leur splendeur. À 20 minutes de la ville, vous pouvez oublier la pollution lumineuse et contempler ces merveilles naturelles en pleine nature avant de passer la nuit dans une tente de prospecteur.

 

Pas le temps de vous rendre dans les territoires du Canada? On dit que les aurores boréales livrent de rares prestations à Edmonton, à la réserve de ciel étoilé Torrance Barrens (quelques heures au nord de Toronto) et même au parc national de l’Île-du-Prince-Édouard (une demi-heure au nord de la capitale provinciale, Charlottetown).

 

Les plages

A photo posted by Allison McCabe (@allie_mcc) on

La plage Singing Sands, souvent considérée comme la plus belle plage du Canada, déploie son sable blanc sur 14,5 kilomètres dans le parc provincial de Basin Head, à tout juste 75 minutes de Charlottetown. Ses eaux sont parmi les plus chaudes de la province, voire les plus chaudes au nord de la Floride, dépassant parfois la barre des 21 degrés. Si son nom est quelque peu intrigant, littéralement « sables chantants », c’est parce que son sable fin couine sous les pieds en raison d’une forte concentration en silice et en quartz. On recense 23 plages sur l’Île-du-Prince-Édouard, et seulement quelques heures les séparent les unes des autres, de sorte que vous pouvez en visiter plusieurs en une journée.

A photo posted by #foeanddear (@foeanddear) on

Encore mieux! Vancouver compte neuf plages splendides, dans la ville même, alors vous n’avez pas à vous aventurer bien loin de votre hôtel pour sentir le sable doux entre vos orteils. En fait, le magazine National Geographic vient de nommer Vancouver parmi les 10 meilleures villes balnéaires dans le monde. La plus spéciale des neuf est sans doute la plage Wreck, une étendue de 8 kilomètres, près du campus de l’Université de la Colombie-Britannique, où les vêtements sont tout à fait optionnels. Si vous préférez garder votre maillot, sachez que la baie English arrive bonne deuxième grâce à ses terrains de volley-ball, son plongeoir et sa situation, au beau milieu du quartier West End, l’endroit idéal pour observer la foule.

A photo posted by Josh (@snapsonsnapsonsnaps) on

Depuis le centre-ville de Toronto, un petit trajet de 10 minutes en ferry vous transporte dans un tout autre monde, aux airs de vacances : l’île Centre Island de Toronto, où vous découvrirez trois charmantes plages. Dépliez votre serviette, et profitez de la nature avec un grand N en admirant les magnifiques vues sur la ville.

 

Enfin, à environ une heure au nord-est de Winnipeg s’étire la plage Grand, souvent citée parmi les plus belles du Canada. Là-bas, sur les rives du lac Winnipeg, vous attendent des dunes de près de 12 mètres de haut, et toutes les séances de bronzage et de baignade dont vous rêvez.

 

Encore plus de merveilles naturelles

A photo posted by Jamie Lauder (@jamie.lauder) on

Chaque hiver, des milliers de skieurs et de planchistes envahissent les montagnes de Whistler pour profiter de conditions de neige imbattables, tandis que l’été, la station devient une destination de calibre mondial pour le vélo et la randonnée pédestre. Ajoutez à cela les incroyables sources chaudes, lacs et rivières de la région, et il est facile de comprendre pourquoi les amoureux de la nature convergent vers ce village à 90 minutes au nord de Vancouver.

A photo posted by gopro (@gopro) on

Restons dans les montagnes : les Rocheuses canadiennes forment assurément l’un des chefs-d’œuvre de mère Nature, et elles vous attendent à 90 minutes de route de Calgary. Ce bref trajet vous mènera jusqu’à l’incomparable parc national Banff, où les glaciers, les forêts, les rivières, les vallées et, bien sûr, les montagnes sauront vous éblouir par leur grandeur et leur majesté. C’est dans ce parc que repose le pittoresque lac Louise, dont les eaux d’un turquoise renversant siéent à merveille au glacier Victoria en arrière-plan. Mais n’oublions pas le superbe lac Moraine, tout aussi photogénique et parfait pour une randonnée pédestre ou quelques coups de pagaie.

Toujours de Calgary, prenez la route dans l’autre direction, pour arriver environ deux heures plus tard au parc provincial Dinosaur, l’un des plus grands cimetières de dinosaures sur la planète. Au fil de ses flèches rocheuses, sommets et autres formations, on a exhumé les fossiles de près de 500 espèces d’animaux et d’un impressionnant total de 40 dinosaures.

À l’autre bout du pays, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick se partagent une merveille naturelle de renommée mondiale : la baie de Fundy. Voilà l’endroit où se produisent les plus hautes marées au monde, quelque 100 milliards de tonnes d’eau salée s’y engouffrant et s’en retirant deux fois chaque jour. Le résultat? Une variation de 12 mètres du niveau de l’eau, qui a façonné le paysage unique du littoral et de toute la région. Ce phénomène est particulièrement impressionnant aux fameux rochers Hopewell, situés à seulement 30 minutes de Moncton, la deuxième ville du Nouveau-Brunswick.

Dernière merveille pour aujourd’hui, mais non la moindre : la minuscule mer Morte du Canada, nous avons nommé le lac Little Manitou. C’est à environ une heure de Saskatoon que vous trouverez ce lac unique, dont les eaux saumâtres seraient une source de jouvence naturelle pour la peau et le corps, grâce à leurs concentrations en sels minéraux, magnésium, silice, potassium et autres minéraux. Laissez-vous flotter sur le lac, histoire de vous détendre et de vous ressourcer.

Related Posts