Nous le savons : vous êtes un voyageur, pas un touriste. Que vous ayez l’habitude de trouver les secrets locaux les mieux gardés ou de sortir des sentiers battus ne devrait pas vous empêcher d’apprécier aussi les paysages naturels grandioses qui font la réputation du Canada. Les Rocheuses canadiennes de l’Alberta sont l’un des endroits les plus prisés des voyageurs cherchant à saisir la quintessence des paysages nordiques.

 

Des incroyables eaux bleues du lac Louise au mouflon d’Amérique de Jasper, les Rocheuses canadiennes regorgent de parcs naturels et de choses à voir. Bon an, mal an, elles attirent plus de cinq millions de visiteurs. Vous avez bien lu : cinq millions de personnes. C’est beaucoup de photographes à la recherche de l’angle idéal.

 

Il est préférable de visiter la région pendant l’été lorsqu’il y a de la neige dans les montagnes, mais pas au sol. Cependant, à cette période idéale, les foules, les véhicules récréatifs et les autocars de tourisme sont inévitables. C’est pourquoi nous vous offrons ces quelques conseils pour vous aider à planifier une visite agréable du parc national Banff et du parc national Jasper.

Les meilleures photos appartiennent à ceux qui se lèvent tôt

A post shared by Mary Beth Hepler (@mbhepler) on

Sans photographie, qui croira que vous avez vraiment foulé le sol de cet endroit époustouflant? En vacances, la plupart des gens aiment bien faire la grasse matinée ou opter pour la commodité d’une visite guidée. Les sorties matinales sont donc toutes désignées pour éviter les foules. Si vous n’êtes pas du type lève-tôt, vous pouvez aussi reporter vos activités à la fin de la journée. En été, le soleil ne se couche pratiquement pas avant 22 h, ce qui vous laisse amplement le temps d’explorer la nature sauvage pendant que les autres passent à table ou s’apprêtent à se mettre au lit. Dans ce cas, prenez simplement soin de bien préparer votre visite en prévoyant des lampes de poche et des vêtements chauds; rappelez-vous que la nature est toujours imprévisible. Il vous faut un autre argument pour vous convaincre d’éviter les heures d’achalandage? Au petit matin et en fin de journée, la faune sauvage s’active et cherche à se nourrir.

 

En gardant l’œil ouvert, vous apercevrez peut-être des wapitis, des écureuils, des tamias ou des ours.

Explorez de nouveaux sentiers

Plutôt que de rester près des aires de stationnement, choisissez un sentier longeant l’un des magnifiques lacs de la région. Non escarpés pour la plupart, ils vous mèneront loin de la majorité des visiteurs qui descendent de leur autocar pour prendre une photo et reprennent sitôt la route. Par exemple, le sentier du lac Moraine fait une boucle d’environ 3 km avec en prime une vue grandiose des montagnes aux alentours.

Lancez-vous dans une véritable randonnée

A photo posted by David J (@jonesy.dave) on

Vous avez conquis les sentiers en bordure des principaux lacs et vous vous sentez prêt pour l’aventure? Vous pouvez choisir de vous éloigner encore plus des foules en vous lançant dans une randonnée plus difficile. Les sentiers plus exigeants attirent moins de touristes, ce qui donne aux voyageurs tels que vous l’occasion de gravir des pentes quelquefois assez escarpées et d’accéder à des panoramas qui sortent de l’ordinaire. Pour avoir une tout autre perspective de la nature canadienne, nous vous suggérons les randonnées de Johnston Canyon ou de Sunshine Meadows.​

Allez sur l’eau

A post shared by Kalen Emsley (@kalenemsley) on

Vous cherchez quelque chose de plus calme? Louez un canoë!Une balade en canoë vous permettra de vous éloigner des rives (c’est-à-dire des touristes) et de découvrir les recoins cachés en bordure du lac Louise ou du lac Moraine. Bien entendu, vous rencontrerez peut-être d’autres pagayeurs, mais leur présence ne saura ternir l’expérience apaisante de voguer sur une belle eau bleue en toute tranquillité.

Ne vous limitez pas à la télécabine

A photo posted by @_bozlo_ on

télécabine de Banff offre une vue à couper le souffle, en plus de donner accès à une magnifique terrasse panoramique ainsi qu’à des sentiers partant du sommet du mont Sulphur, mais il existe d’autres endroits offrant des vues plongeantes exceptionnelles. En conduisant jusqu’au mont Norquay, vous n’aurez pas à affronter des hordes de touristes pour réserver votre place dans une télécabine. Station de ski en hiver, le mont Norquay devient, l’été venu, l’endroit rêvé pour profiter tranquillement de l’un des plus beaux points de vue sur la vallée qu’il domine. De plus, vous pouvez vous y adonner à quelques activités estivales (emprunter le télésiège, grimper à des échelles et traverser des ponts suspendus ou prendre un bon repas).​

Repensez l’heure du thé

Les hôtels Fairmont de Banff et de Jasper sont sans contredit imposants — par leur architecture et leur achalandage. Plutôt que de prendre le thé au Fairmont Chateau Lake Louise, nous vous suggérons de vous rendre jusqu’à la Lake Agnes Tea House. Au terme d’une randonnée d’un peu plus de 3 km dans la forêt enchanteresse du lac Agnes, vous trouverez une maison de thé aux allures pittoresques d’où vous aurez une vue imprenable sur la beauté environnante. En commandant votre thé favori, vous ne vous sentirez pas coupable d’y ajouter l’inévitable petite gâterie : vous l’aurez bien méritée.

Oubliez les vacances

Pas les vôtres, bien sûr, mais les principaux jours de vacances au Canada. En été, les longues fins de semaine incitent bien des gens à fuir la ville pour se réfugier dans les parcs naturels. Au Canada, les principales longues fins de semaine d’été ont lieu en mai (le lundi précédant le 25 mai est un jour de congé), en juillet à l’occasion de la fête du Canada (le 1er juillet), en août (le premier lundi du mois est un jour de congé) et en septembre à la fête du Travail (première fin de semaine du mois). En évitant ces périodes, vous aurez généralement moins de concurrence lorsque vous chercherez une place de stationnement ou l’endroit idéal pour prendre une photo. Mieux encore, si vous le pouvez, visitez les parcs en milieu de semaine. 

Découvrez la saison intermédiaire

Si vous n’avez pas peur de remettre en question le concept traditionnel de vacances estivales, informez vous sur la saison intermédiaire de ces parcs naturels populaires. Bien qu’il puisse y faire un peu plus froid (rassurez-vous : il vous faudra peut-être alors un coupe-vent, pas un parka), vous aurez davantage d’espace et de tranquillité. Vous serez peut-être même le témoin privilégié des dernières neiges au sol du printemps ou des premiers flocons de l’hiver.

 

Les sites touristiques des Rocheuses canadiennes ne sont pas populaires pour rien. Nos conseils tout simples vous permettront d’en profiter vous aussi sans renoncer à l’expérience hors de l’ordinaire que vous recherchez.

Related Posts