Tout là-haut en Arctique, le Nunavut est d’une beauté sauvage. C’est aussi un territoire rude et isolé, couvert de neige et de glace la majeure partie de l’année. Sur une superficie aussi grande que l’Europe occidentale, on compte moins de 40 000 habitants. C’est sans doute ce qui explique notre étonnement devant l’exceptionnelle vitalité artistique de la région, où la population de caribous dépasse largement celles des hommes. L’Alianait Arts Festival a lieu l’été, dans une ambiance décontractée; c’est le meilleur moyen de découvrir la culture, les traditions, le sens de l’humour, et la philosophie de vie des gens du Nord.

 

Ce festival annuel, qui a vu le jour voilà plus de 10 ans, se tient de la fin juin au début juillet et rassemble musique, projection de films, communication narrative, numéros d’acrobates de cirque, arts, danse, théâtre, et divertissement pour enfants. De plus, d’autres événements – notamment des concerts et des performances – sont organisés tout au long de l’année. Les festivités ont lieu en plein air et sous un chapiteau semblable à celui d’un cirque. Chaleureux et sans prétention, ce rassemblement est l’occasion pour les visiteurs de vivre une expérience authentique et locale, tout en se sentant les bienvenus. Après un long et sombre hiver vient l’été et alors, le soleil brille près de 24 heures par jour, et l’ambiance est à la fête.

 

Il faut également savoir que ce festival a lieu à Iqaluit, la capitale la plus au nord du Canada : une petite ville de 7 250 résidents, pour la plupart inuits, qui est située dans la baie Frobisher et qui abrite une impressionnante communauté d’artistes, de cinéastes et de musiciens. Vous y rencontrerez des gens chaleureux, curieux et intéressants. Par ailleurs, peut-être en raison de l’importance des distances dans cette partie du pays, il semble que la musique et la danse jouent un rôle déterminant dans le rapprochement et l’échange entre les gens. Et c’est là l’essence même du Festival, une authentique expérience du Nord.

Temps forts de la fête

A post shared by Santee Smith (@santeesmith) on

Le plus formidable à l’Alianait, c’est que des artistes émergents se produisent aux côtés d’un mélange éclectique d’artistes canadiens et internationaux. Les prestations musicales en anglais et en inuktitut couvrent un large éventail de styles, du folk à la musique traditionnelle inuite, en passant par le blues, le hip-hop, le reggae, le rock alternatif, la musique acoustique et la musique populaire. Les têtes d’affiche sont la principale attraction, et l’on compte parmi les artistes ayant participé au festival Dan Mangan, récompensé lors de la remise des prix Juno pour sa musique alternative; la troupe de danse NeoIndigenA; la chanteuse de gospel contemporain Looee Arreak, ainsi que la vedette Tanya Tagaq, spécialiste du chant guttural mêlé d’autres styles, connue pour sa présence électrisante sur scène. En règle générale, le festival accueille également un groupe populaire de l’est du Canada, souvent d’origine celtique.

 

La programmation met en avant des artistes inuits de tout le Nord, qui proposent des représentations et des démonstrations, notamment des spectacles de chant guttural inuit traditionnel et de danse du tambour. La rencontre des gens du coin est également un aspect important de l’événement, et le format de ce dernier facilite le contact. Les dates de cette manifestation sont délibérément choisies en fonction du rythme de la communauté : le festival a lieu entre la saison estivale de camping et de pêche et la saison de motoneige, car la plupart des habitants de la région passent leurs étés à l’extérieur de la ville, dans la nature.

Ateliers et démonstrations

Un joueur de tambour du Nunavut – Photo : Nunavut Tourism

Les têtes d’affiche attirent les foules, mais ce sont les séances d’improvisation ouvertes, auxquelles tout le monde peut participer, qui sont les plus captivantes. Elles sont généralement gratuites et variées : du chant guttural inuit traditionnel au cours de Zumba en groupe, en passant par des séminaires d’écriture de chansons, des ateliers de danse masquée du Groenland et des démonstrations de « live-looping », une technique permettant d’enregistrer plusieurs pistes sonores pour réaliser une prestation solo. Au programme également, des concours et des démonstrations de jeux inuits, à côté desquels même les sports conventionnels les plus rudes semblent doux. Entre les ateliers, les festivaliers peuvent visiter les lieux politiques et historiques, et faire la connaissance d’artistes, de participants et d’anciens de la région. Joignez-vous à la fête, attrapez un instrument ou contentez-vous d’écouter. Les séances improvisées se multiplient en soirée, près du feu sous un ciel étoilé.

Où séjourner?

A post shared by REND (@rendmusic) on

En général, à Iqaluit, les hébergements sont relativement modestes. Si vous préférez un petit logement, essayez les confortables Nunattaq Suites, ou le coquet Beaches B&B, qui ont vue sur l’eau et où  le petit-déjeuner est inclus. Pour un séjour avec tout le tralala qu’on trouve dans un hôtel d’une grande chaîne hôtelière, descendez plutôt au Frobisher Inn ou à l’Hotel Arctic. L’hôtel-boutique The Discovery propose les prestations les plus haut de gamme en ville.

Faites un petit détour

Observation d’un narval dans la baie de l’Arctique, avec Arctic Kingdom Polar Expeditions – Photo : Michelle Valberg

Le Nunavut est un véritable terrain de jeux pour les créatures exotiques. Parmi les espèces locales les plus intéressantes, citons le narval à défense, le béluga blanc et la baleine boréale, les ours polaires, le caribou et le bœuf musqué, mais aussi le phoque, le morse, le lagopède, le renard arctique, les loups et le lièvre. En été, la toundra prend vie et fleurit. Demandez à un guide local de vous emmener observer la faune, pêcher l’omble chevalier, camper, faire de la randonnée pédestre ou cueillir des petits fruits sur les collines couvertes de fleurs du parc territorial Sylvia Grinnell, juste à l’extérieur de la ville. Au centre d’accueil, vous pourrez organiser une excursion en kayak ou en canot ou encore à bord d’un bateau de plaisance. D’autres attraits valent le détour : c’est notamment le cas de la promenade de 40 minutes sur le sentier pédestre longeant le bord de l’eau jusqu’à Apex (également connue sous le nom de Niaqunngut). Vous y verrez de jolies vues et d’anciennes structures de la Compagnie de la Baie d’Hudson. À voir également, la « route qui ne mène nulle part » (Road to Nowhere), une route pittoresque que l’on peut emprunter à pied, à skis ou en voiture et qui serpente au milieu des lacs et des collines avant de se terminer, juste comme ça. Cette route est aussi le point de départ d’un sentier exceptionnel pour les randonneurs et les skieurs.

 

Comment s’équiper?

Renseignez-vous auprès du Centre d’accueil Unikkaarvik. Juin et juillet sont des mois d’été certes, mais c’est l’Arctique ici, alors attendez-vous à un temps frais on en voit un peu plus au sud, au printemps ou à l’automne. L’idéal, c’est de superposer les couches de vêtements et de prévoir un imperméable, une grosse veste en duvet, de bonnes chaussures, un bonnet (ou une tuque, comme on le dit ici) et des gants. Apportez aussi de quoi vous protéger du soleil, à savoir un bon écran solaire et de bonnes lunettes de soleil. Certains voyageurs aiment apporter un petit objet qui représente l’endroit d’où ils viennent – une bonne idée si vous voulez faire un échange ou offrir quelque chose à vos hôtes.

 

Un souvenir, mais lequel?

Mocassins inuits – Photo : Michelle Valberg

On trouve à Iqaluit de formidables musées, galeries d’art et boutiques de cadeaux où vous pourrez acheter des œuvres d’art et des objets d’artisanat inuits. À offrir, ou à s’offrir, au choix! Misez sur les sculptures en stéatite ou en os de baleine, les magnifiques broderies perlées, les vêtements de fourrure traditionnels faits à la main, les couteaux au manche en os et des peintures colorées, ou encore les impressions de gravures sur bois du Nunavut, célèbres dans le monde entier. Les incontournables sont le musée Nunatta Sunakkutaangit, aménagé dans un ancien bâtiment de la Compagnie de la Baie d’Hudson, et le centre d’accueil, où vous pouvez vous renseigner sur les endroits où acheter les meilleurs articles souvenirs. Sachez par ailleurs que l’Association des artistes et des artisans du Nunavut organise chaque année un événement visant à présenter les artistes de l’ensemble du territoire, événement à l’occasion duquel vous pouvez rencontrer les créateurs et leur acheter directement le fruit de leur travail.

 

Si vous vous aventurez jusqu’au Nunavut, ne ratez pas l’occasion de découvrir la florissante scène artistique et musicale du Nord.

Related Posts