Du vignoble au littoral, partez à l’aventure dans l’Est du Canada avec Tourisme Nouvelle-Écosse.

Saviez-vous que la Nouvelle-Écosse est ancrée dans une vaste et riche culture franco-canadienne? C’est la terre des Acadiens, ces descendants des premiers colons français qui sont arrivés sur le continent au début du XVIIe siècle. Leur histoire est à la fois tragique et glorieuse. Les sept expériences qui suivent vous permettront de découvrir et de célébrer cette culture dynamique et les précieuses contributions apportées par les Acadiens à la Nouvelle-Écosse.

 

1. La « fête de cuisine » acadienne

 

Direction l’Argyler Lodge, au cœur de l’Acadie, dans la région de Yarmouth et des côtes acadiennes! Vous pourrez y déguster un dîner préparé avec soin par le chef, tout en écoutant de la musique traditionnelle et des récits de gens de la région. Vous remonterez ainsi le temps jusqu’aux premiers Acadiens, mettrez en lumière leurs liens avec leurs cousins cajuns de la Louisiane et vous abreuverez à leur riche histoire maritime. Vous pourrez ensuite rejoindre vos nouveaux amis pour une fête gastronomique au bord de la mer : ce sera l’heure de vous détendre pleinement en sirotant le meilleur vin mousseux de la province et en contemplant les paysages de la baie Lobster pendant que des musiciens locaux joueront des airs typiques.

 

2. Le lieu historique national de Port-Royal

 

En 1605, Samuel de Champlain a aidé à établir l’une des premières colonies européennes en Amérique du Nord sur une terre traditionnelle des Micmacs. Des animateurs-guides costumés vous parleront des obstacles qu’ont dû surmonter les Français lors de l’établissement de cette nouvelle colonie. Le lieu historique national de Port-Royal abrite aussi une reconstruction des bâtiments coloniaux du début du XVIIe siècle, dont un quadrilatère emblématique, l’Habitation. Les visiteurs peuvent ainsi revenir à l’aube de l’exploration française et se faire une idée des conditions de vie de ces pionniers.

 

Profitez-en pour prendre part au festin de homard de Good Cheer Adventures!

 

De la musique acadienne et micmaque, des saveurs typiques de la Nouvelle-Écosse, et plus de 400 ans de récits : voilà les ingrédients d’un dîner intime tenu après les heures d’ouverture officielles du lieu historique national de Port-Royal.

 

À l’Habitation de Port-Royal, où Samuel de Champlain a fondé l’Ordre de Bon-Temps en 1606, nous vous recommandons de faire une visite guidée privée suivie d’un dîner dans une salle à manger centenaire, où vous pourrez festoyer comme à l’époque des premiers colons!

 

3. Le Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse

Remontez le temps, cette fois jusqu’aux années 1900, pour découvrir la vie et la culture acadiennes traditionnelles de cette époque. Vous apprendrez comment, en survivant à la déportation de 1755, cette localité qui s’est bâtie sur ce site pittoresque est devenue un véritable bastion. En effet, c’est au Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse que vous pourrez revivre ce pan de l’Histoire. De retour d’exil, les agriculteurs d’autrefois ont dû se réinventer, puisqu’ils s’étaient réinstallés sur une terre infertile. Des interprètes costumés vous donneront un aperçu du quotidien de ces colons, dont les activités étaient rythmées par les humeurs de la mer. Ils vous parleront ainsi de la construction des bateaux, de la fabrication des casiers à homards et des filets de pêche mais aussi du salage de la morue.

 

4. Le lieu historique national de Grand-Pré

 

Grand-Pré est un monument grandiose qui unit le peuple acadien. Les visiteurs peuvent apprendre l’histoire du Grand dérangement, un triste chapitre de l’épopée acadienne qui a façonné la culture vivante des Acadiens d’aujourd’hui, où qu’ils se trouvent dans le monde, grâce à une renaissance discrète mais forte. Ce site commémore l’époque où la région de Grand-Pré abritait une importante colonie acadienne, soit de 1682 à 1755, et la déportation qui a suivi, de 1755 à 1762. Pour de nombreux Acadiens de par le monde, il s’agit du cœur de leur terre ancestrale – un symbole qui les unit en dépit du temps et des distances.

 

5. Le Centre de la Mi-Carême

 

La Mi-Carême, une fête où les masques et déguisements sont de mise, est l’une des plus vieilles traditions acadiennes encore célébrées dans la région chaque hiver. Ce centre d’interprétation propose une magnifique collection de masques artisanaux fabriqués localement, de même que des expositions interactives qui racontent l’évolution de la Mi-Carême. Les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur cette coutume en assistant à une série de brèves pièces de théâtre. Le Centre propose également des ateliers de fabrication de masques, et des guides-interprètes sauront répondre à vos questions.

 

6. Le Musée historique acadien

 

Visitez l’Acadie de Chezzetcook et faites-y l’expérience de l’unique et fascinante culture acadienne. Découvrez le village côtier français qui a jadis prospéré dans la région de West Chezzetcook et de Grand Desert. Non loin de cet endroit, il y a de belles plages où contempler des couchers de soleil à couper le souffle, et vous trouverez aussi des sentiers pédestres et de randonnée. Dans ce lieu chargé d’histoire, vous vous imprégnerez de la flamboyante culture acadienne et éprouverez toute une gamme d’émotions.

 

7. Le Musée du tapis hooké et de la vie de chez nous, aux Trois Pignons

 

Le centre culturel et généalogique acadien Les Trois Pignons abrite le Musée du tapis hooké et de la vie de chez nous. Situé à Chéticamp, sur la piste Cabot, mondialement célèbre, le musée marie l’histoire des colonies de la région à celle des tapis hookés (au crochet). Vous pourrez admirer une exposition de tapis antiques et contemporains, assister à une démonstration, et découvrir les outils et techniques utilisés pour créer ces chefs-d’œuvre.

 

Astuce supplémentaire : comptez les drapeaux acadiens! Au fil de vos aventures en Nouvelle-Écosse, ouvrez l’œil pour repérer ces emblèmes fièrement hissés près des maisons et commerces. Le drapeau acadien ressemble au drapeau français, mais on y trouve en plus une étoile jaune dans le coin supérieur gauche : elle représente le saint patron du peuple acadien.

Related Posts