Au Yukon, les journées d’été n’en finissent pas... Le solstice d’été marque l’arrivée du soleil de minuit, ce qui veut dire qu’entre juin et septembre, il fait jour non-stop. Après une longue période d’hibernation, les gens du coin – qui travaillent fort, mais n’oublient pas pour autant de s’amuser – profitent au maximum de toute cette lumière et font le plein de vitamine D. Voilà un bon exemple à suivre! C’est qu’il en faut, du temps, pour explorer le paysage varié du Yukon, ses glaciers et ses vallées spectaculaires, ses cours d’eau historiques et ses vestiges de l’exploitation aurifère, ses montagnes escarpées et les dunes de sable de son désert (le plus petit au monde). Pendant les longues journées d’été, on peut enchaîner les aventures les unes après les autres! Voici huit des meilleurs moyens de profiter du soleil de minuit au Yukon.

 

Vélo de montagne

A post shared by Travel Yukon (@travelyukon) on

Le Yukon est mondialement connu pour ses pistes simples, et Carcross est LA référence en la matière. Les adeptes de vélo de montagne s’extasient en effet sur les conditions optimales et les grands espaces où ils peuvent tracer leur propre piste. D’ailleurs, il est pratiquement impossible de se perdre, car on peut voir à des kilomètres à la ronde. En 2013, le magazine Outside a désigné Carcross et Whitehorse comme les meilleures destinations au monde pour faire du vélo de montagne. Les pistes préférées des pros sont la Porcupine Ridge, à Whitehorse, le Cottonwood Trail, à Haines Junction (dans le parc national et réserve de parc national Kluane), et les 40 kilomètres de sentiers du mont Montana, un massif d’origine volcanique situé aux abords de Carcross. Ouvrez l’œil : en dévalant les pentes en direction de la vallée, vous apercevrez peut-être la barbichette d’une chèvre de montagne blanche ou un caribou des bois. Planifiez vous-même votre périple ou laissez les guides de l’entreprise Boréale Explorers s’en charger. Cette compagnie propose également des excursions multisports. Imaginez un camp de base constitué d’un gîte de luxe et de yourtes, d’où vous partiriez pagayer, marcher, pédaler et même découvrir un pan d’histoire de la région... Alors, qu’attendez-vous?

 

Escapade routière

On ne peut imaginer de meilleur endroit pour une virée en voiture que le Yukon, avec ses paysages grandioses. Empruntez la route de l’Alaska, route stratégique de plus de 2 200 kilomètres construite durant la Deuxième Guerre mondiale, ou attaquez-vous à la route de Dempster. Longue de plus de 700 kilomètres, cette dernière est en fait une route de gravier cahoteuse en pleine nature. Si vous l’empruntez jusqu’au cercle polaire arctique, sachez qu’il n’y a qu’un seul endroit où s’arrêter en cours de route, à mi-chemin. Les voyageurs qui s’aventurent sur la route de Dempster ont autant de chances de croiser un grizzli que de crever un pneu : préparez-vous en conséquence! Autre voyage mémorable : l’itinéraire dit de la Boucle de l’or. Il s’agit d’une boucle de plus de 600 kilomètres ponctuée de nombreuses étapes. On peut découvrir sur cette route historique du Klondike toutes sortes de villes et de paysages, et apercevoir le chemin de fer White Pass &Yukon Route Railway.

 

Sortie en ville

A post shared by Kat Tancock (@kattancock) on

Whitehorse, la capitale du Yukon, est une ville jeune dont les habitants, férus de plein air, aiment s’amuser. Un esprit d’aventure souffle sur cette accueillante collectivité de 25 000 âmes. L’endroit est aussi un haut lieu historique, à la croisée des routes du Klondike et de l’Alaska. De nombreux artistes sont installés dans cette ville sympathique et éclectique, qui regorge de boutiques et de bons restaurants. Durant la journée, allez admirer le S.S. Klondike, un bateau à aubes datant de 1937 qui circulait autrefois sur le fleuve Yukon; il a été magnifiquement restauré. À voir également, la seule cathédrale en rondins du monde, les rives du fleuve et le MacBride Museum of Yukon History. Allez ensuite voir la dernière exposition de la galerie Arts Underground, avant de vous attabler dans un café branché. En soirée, assistez à un concert à l’excellent Dirty Northern Public House en dégustant une bonne bière.

 

Randonnée pédestre

Aux environs immédiats de Carcross, la montagne Paddy Peak et le fascinant (et minuscule) désert de Carcross font le bonheur des randonneurs. Sachez aussi que vous trouverez dans le parc national et réserve de parc national Kluane les plus grands champs de glace non polaires de la planète et de profondes vallées creusées par des glaciers. La splendeur naturelle des lieux est éblouissante. Pas étonnant que ce parc ait été désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO! Une randonnée jusqu’à ses vertigineux sommets est tout simplement grisante. Le parc territorial Tombstone est lui aussi particulièrement propice à la randonnée d’aventure : dans cette grande étendue sauvage de 2 200 kilomètres carrés, vous pourrez admirer de hauts sommets et des formations de pergélisol, mais aussi toutes sortes de plantes et de fleurs peu communes. Empruntez le sentier qui mène au lac Grizzly et installez votre campement dans l’arrière-pays.

 

Excursion aérienne

A post shared by Travel Yukon (@travelyukon) on

Le parc national et réserve de parc national Kluane est déjà incroyable vu du sommet des montagnes qu’il abrite, mais il est tout bonnement sublime vu du ciel. Pourquoi ne vous offririez-vous pas une excursion aérienne au-dessus de la région, notamment autour du plus haut sommet du Canada, le mont Logan? À plusieurs milliers de mètres d’altitude, vous pourrez voir comment les glaciers ont façonné le paysage. Plusieurs entreprises proposent aux visiteurs un survol de l’un des plus grands parcs nationaux du Canada – il s’étend sur environ 22 000 kilomètres carrés.

 

À coups de pagaie

Le fleuve Yukon, voie navigable historique, fut à une époque le principal axe de transport de la région. Pour les amateurs de canoë ou de kayak et ceux qui souhaitent s’y initier, ce fleuve est un incontournable. Vous allez vite comprendre pourquoi les Gwich’in ont appelé ce majestueux cours d’eau la « grande rivière ». Il est relativement facile de naviguer sur ses eaux vertes cristallines, qui traversent des paysages superbes où la faune abonde. Vous aurez en outre la possibilité d’apprendre une foule de choses intéressantes sur le patrimoine autochtone associé à cette voie navigable ainsi que sur le légendaire passé minier de la région. Les deux principaux organisateurs d’excursions du coin, Up North et Kanoe People, vous loueront du matériel et vous aideront à planifier votre aventure nautique, à moins que vous ne préfériez participer à une excursion guidée d’une demi-journée, d’une journée, d’une semaine ou même d’une vingtaine de jours sur l’eau.

 

À la conquête de l’Ouest sauvage

A post shared by Travel Yukon (@travelyukon) on

Les hordes de prospecteurs qui ont envahi le Yukon durant la ruée vers l’or du Klondike des années 1890 ont donné naissance à la ville champignon de Dawson, sur la portion sud de la route du Klondike. Revivez la grande époque de l’Ouest sauvage en assistant à un spectacle de french cancan dans un bon vieux saloon, le Diamond Tooth Gertie’s Gambling Hall. Faites une partie de poker, placez vos jetons sur la table de jeu et enfilez quelques verres de spiritueux. Les plus courageux goûteront au Sourtoe Cocktail, un verre d’alcool dans lequel flotte... un orteil!

 

Plongée dans l’histoire et la culture

Nombreux sont les lieux historiques nationaux de la région de Dawson où l’on peut découvrir l’histoire de la ruée vers l’or du Yukon. Vous pouvez notamment visiter la drague no 4, une gigantesque drague à godets, l’une des 25 machines de ce type jadis utilisées dans la région pour l’extraction de l’or placérien. C’est à la Concession-de-la-Découverte, au bord du ruisseau Bonanza, que des prospecteurs ont trouvé de l’or pour la première fois, le 17 août 1896. Visitez cette concession, apprenez-en davantage sur l’histoire de la région et les 500 millions de dollars d’or qui en furent extraits, ou essayez-vous au lavage de l’or à la batée. Arrêtez-vous également au musée de Dawson City ainsi qu’au complexe historique de Dawson, qui retrace l’histoire des pionniers et de cette ville champignon. Ce complexe comprend 17 bâtiments d’époque au centre-ville, dont une forge et une épicerie-quincaillerie. On marche encore sur des trottoirs de bois pour aller de l’un à l’autre. Le centre culturel Dänojà Zho met en valeur la culture et les traditions des Premières Nations, au moyen d’expositions, de films, d’événements spéciaux et de représentations. Vous y trouverez également des chaussures ornées de perles, des vêtements et des bijoux – tous faits à la main – à la boutique de souvenirs.

 

L’été au Yukon, ce n’est pas de tout repos! Et il vous reste encore plein de choses passionnantes à faire et à voir... Tant pis pour les heures de sommeil perdues, vous les rattraperez en rentrant!

Related Posts