Le Québec étant la plus vaste province du Canada, il vous en mettra assurément plein la vue. Nous avons réuni sept superbes routes panoramiques qui vous mèneront des merveilles les plus sublimes aux expériences les plus prisées. Certains de ces trajets sont courts et ne s’éloignent pas trop de la ville, tandis que d’autres, passablement plus longs, reflètent parfaitement l’esprit d’une aventure sur la route.

Route de la Nouvelle-France - Photo : Denis Trudel

1. La route de la Nouvelle-France

 

Suivre la route de la Nouvelle-France, c’est revivre l’histoire du Québec en marchant sur les pas de ses premiers colons. La route était jadis un axe d’approvisionnement reliant la capitale de la Nouvelle-France, Québec, à la côte du Saint-Laurent, à Côte-de-Beaupré. Lors de ce bref trajet, vous traverserez des localités parsemées de maisons et d’églises anciennes, visiterez les fermes qui existaient déjà à l’époque et en apprendrez davantage sur l’histoire dans de multiples musées.

 

Point de départ : Québec
Longueur : 56 kilomètres
Durée : Moins d’une journée
Arrêts obligatoires : Le domaine Maizerets, la maison Girardin, le parc de la Chute-Montmorency, l’auberge Baker, la réserve nationale de faune du Cap-Tourmente. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

Fjord du Saguenay - Photo : Michael Schulz

2. La route du Fjord

 

Non, les fjords ne sont pas exclusifs à l’Europe. Voici d’ailleurs une route autour de l’impressionnant fjord du Saguenay, bordé de falaises de 300 mètres et parmi les plus longs au monde avec ses 105 kilomètres. Des deux côtés trônent de charmants villages historiques, certains considérés comme les plus beaux du Québec. Laissez-vous tenter par une excursion d’observation des baleines à Baie-Saint-Catherine et, de façon générale, admirez les paysages extraordinaires en faisant du vélo, de la randonnée pédestre et du camping. Vous pouvez en outre vous munir d’un audioguide pour en apprendre davantage sur les villages et les attractions que vous verrez en chemin.

 

Point de départ : Baie-Sainte-Catherine
Longueur : 235 kilomètres
Durée : Un ou deux jours
Arrêts obligatoires : Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, le Musée de la nature, le Musée du fjord, le parc national du Fjord-du-Saguenay. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

Vieux-Québec - Photo : Camirand Photo

3. Le Chemin du Roy

 

Le Chemin du Roy relie les plus grandes villes de la province, soit Montréal et Québec. La route remonte à 1737, année où les autorités ont décrété la construction d’un « chemin royal » entre les deux principales agglomérations de la Nouvelle-France. À l’époque, c’était la plus longue route au nord du Río Grande.

 

Sur le Chemin du Roy, vous suivrez les ornières qu’ont tracées les diligences et les charrettes tirées par des bœufs, et vous pourrez faire une foule d’arrêts à des sites historiques. Vous traverserez de vieilles villes comme Repentigny et Trois-Rivières, où vous pourrez visiter de magnifiques églises et manger des plats typiquement québécois. Le long du trajet, la fabuleuse nature se marie à merveille aux sites patrimoniaux, jusqu’à ce qu’enfin vous arriviez aux rues pavées du Vieux-Québec ou du Vieux-Montréal (selon votre point de départ). Du reste, les cyclistes seront heureux d’apprendre que le Chemin du Roy fait partie de la route Verte, ce qui signifie qu’ils peuvent y pédaler en toute sécurité.

 

Point de départ : Montréal ou Québec
Longueur : 280 kilomètres
Durée : Un ou deux jours
Arrêts obligatoires : L’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade, le Musée québécois de culture populaire, la vieille prison de Trois-Rivières, le lac Saint-Pierre. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

Arrêt sur la route des Vins à Cidres et Vergers Pedneault - Photo : Asymetric/Finn O’Hara

4. La route des Vins

 

Pour celle-ci, veuillez prévoir un conducteur désigné! Reliant 21 vignobles de la région de Brome-Missisquoi, la route des vins se parcourt en voiture, à vélo ou dans le cadre d’une visite guidée. Chemin faisant, vous pourrez visiter deux des plus vieux vignobles du Québec, de même qu’une foule de nouveaux joueurs qui transforment la scène vinicole locale. Évidemment, la route des vins n’a pas que le jus de la treille à offrir! Au fil des villages que vous traverserez, vous découvrirez d’excellents restos, des artisans et des activités de plein air.

 

Point de départ : Farnham (à une heure au sud-est de Montréal)
Longueur : 138 kilomètres
Durée : Un ou deux jours
Arrêts obligatoires : Tous les vignobles que vous pouvez visiter, le lac Brome, le mont Sutton, le centre de santé Euro-Spa. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

Charlevoix, sur la route des Navigateurs

5. La route des Navigateurs

 

Explorez des villages historiques et des ports maritimes le long de la route des Navigateurs, un axe de 470 kilomètres sur la rive sud du Saint-Laurent. Le trajet, qui suit la route 132 à partir de Baie-du-Febvre (même si bien des gens l’amorcent à Québec), passe par trois régions, à savoir le Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et le Bas-Saint-Laurent, et vous donne l’occasion de découvrir des phares historiques, de faire du kayak de mer, de pique-niquer en bordure du majestueux Saint-Laurent et de profiter de la beauté de la campagne québécoise. Gardez le cap grâce aux panneaux arborant une roue de gouvernail blanche, et restez à l’affût des panneaux en forme de voile, lesquels indiquent la présence d’un point d’observation ou d’une attraction qui vaut le détour.

 

Point de départ : Baie-du-Febvre (ou Québec, pour raccourcir)
Longueur : 470 kilomètres
Durée : Environ quatre jours
Arrêts obligatoires : Le Centre de la biodiversité du Québec à Bécancour, les îles du Pot à l’Eau-de-vie et l’île aux Lièvres, le Musée maritime du Québec, le parc national du Bic, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

Route des Baleines - Photo : Christian Savard

6. La route des Baleines

 

Ce sont les 13 espèces de baleine présentes dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent qui ont inspiré la création de la route des Baleines, qui vous guide d’un village à l’autre le long de la rive nord du fleuve grâce à ses panneaux bleus affichant une petite baleine blanche. La route est à la hauteur des attentes que l’on peut avoir d’une route au bord de l’eau : splendides vues, phares, épaves, occasions d’observer la faune ainsi que de déguster des poissons et fruits de mer exquis. Mais il va de soi que la raison d’être de l’itinéraire, c’est l’observation des géants marins qui lui ont donné son nom. Alors, ne manquez pas de vous arrêter dans un village pour participer à une excursion d’observation des baleines en bateau, en zodiac ou en kayak de mer.

 

Point de départ : Tadoussac
Longueur : 879 kilomètres
Durée : Entre quatre et six jours
Arrêts obligatoires : Le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir, le barrage Daniel-Johnson et la centrale Manic‑5, le phare de Pointe-des-Monts, la chute et le canyon Vauréal. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

 

Rocher Percé, sur la route du tour de la Gaspésie - Photo : Marc Loiselle

7. Le tour de la Gaspésie

 

Le tour de la Gaspésie est un long voyage routier qui vous mène des plus grandes villes de la province à son extrémité est. Depuis Montréal ou Québec, vous vous dirigerez vers l’est et traverserez bon nombre des superbes régions touristiques du Québec en longeant le Saint-Laurent. La route vous mènera d’abord dans les régions vinicoles des Cantons-de-l’Est et de Québec, pour ensuite offrir à la vue un mariage de petits villages historiques au bord de l’eau et de villes près de la campagne, comme Rivière-du-Loup et Rimouski. Enfin, vous vous retrouverez nez à nez avec l’océan Atlantique lorsque vous explorerez l’immense péninsule gaspésienne, qui figure au palmarès « Canada's 50 Places of a Lifetime » du magazine National Geographic Traveler. En Gaspésie, vous pourrez observer l’imposant rocher Percé, vous plonger dans la nature et vous adonner à une myriade d’activités allant de la plongée autonome à l’observation des baleines en passant par le kayak de mer et la pêche.

 

Point de départ : Montréal ou Québec
Longueur : 1 231 kilomètres
Durée : Entre sept et dix jours
Arrêts obligatoires : La réserve faunique de Rimouski, les jardins de Métis, Exploramer, le parc national de la Gaspésie, le parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, l’auberge de montagne des Chic-Chocs. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces arrêts.

 

Related Posts