Le cœur de l’Île-du-Prince-Édouard bat au rythme d’une scène musicale effervescente, dont les spectacles vont des cadres les plus intimes aux plus surréels. Savourez le son acoustique d’un étoile locale dans une auberge patrimoniale, ou mêlez-vous à des milliers de fans de musique country pour un festival de quatre jours, avec une plage aux dunes infinies en toile de fond. Dans les rues historiques comme dans les églises centenaires, les interprètes de musique celtique traditionnelle, de bluegrass, de jazz et compagnie vous charmeront l’oreille avec toute une gamme de tempos.

 

Un spectacle intime dans une auberge patrimoniale

A post shared by Alana (@lansphotography) on

Au Trailside Music Café & Inn, on propose une expérience en toute intimité dans un lieu intemporel où chacun se sent comme à la maison. C’est dans ce bâtiment restauré de 1937, non sans rappeler une étable, que s’est installée la première coopérative de l’Île-du-Prince-Édouard, ensuite convertie en magasin local de marchandises diverses et surnommé « Coop ». Le café champêtre y sert des mets sans chichis, comme un sandwich au fromage (ultra) fondant et une chaudrée de fruits de mer, qui s’accordent à merveille avec une bière brune Iron Bridge de la PEI Brewing Company. Au programme sur scène, il y a notamment le gospel d’Hillsborough River à l’heure du brunch certains dimanches, ainsi que les soirées-spectacles d’artistes comme J. P. Cormier, auteur-compositeur et interprète canadien primé de musique celtique. Quatre charmantes chambres, aux noms joyeux comme Apple Valley (« vallée des pommes ») et Cherry Hill (« colline des cerises »), sont situées juste au-dessus de la salle de spectacle. Elles ont chacune leur entrée privée et sont toutes agrémentées de petites touches réconfortantes, comme des couettes douillettes, des cadres de lit en fer et, cerise sur le gâteau : une platine vinyle pour écouter vos morceaux préférés!

 

Un concert dans un bijou d’acoustique

Parmi les 10 meilleures salles de concert au monde : l’église historique St. Mary, un bijou d’architecture et d’acoustique qui accueille le festival d’Indian River. Le bâtiment de 1902 au style gothique français a été pensé par l’architecte William Critchlow Harris, de l’Île-du-Prince-Édouard. Son œuvre, dont le saisissant plafond en croisée d’ogives est une merveille en soi, offre une acoustique naturelle qui fait la renommée de l’endroit. Vous aurez peut-être du mal à détourner votre attention des splendeurs de l’église, entourée de pins parfumés et de champs touffus, mais les concerts du festival d’Indian River sauront vous captiver et vous convaincre de répéter l’expérience : ce sont les meilleurs artistes canadiens et étrangers qui montent sur scène pour jouer de la musique jazz, celtique et classique et interpréter des chants choraux, dans un décor sublime tout près de la baie Malpeque.

 

Une plage aux airs country

Throw us a like if you got #cbmf2018 tickets this year

A photo posted by Cavendish Beach Music Festival (@cavendishbeachmusic) on

Joignez-vous à quelque 70 000 fêtards au festival de musique de la plage Cavendish, le plus gros festival de plusieurs jours dans le Canada atlantique. Au programme : quatre jours de concerts de musique country. S’il attire des foules de mélomanes depuis son lancement en 2009, l’événement était beaucoup plus modeste à ses débuts, avec comme site d’origine… un pâturage à vaches! Aujourd’hui, les grands noms du genre (par exemple Tim McGraw, Taylor Swift et les Dixie Chicks) prennent la scène d’assaut pour transformer le village de Cavendish en haut lieu de la musique country pendant quatre jours de juillet. Les amateurs de musique peuvent établir leurs quartiers dans un hôtel-boutique près des enclaves de la rivière Mill, à Summerside ou à Charlottetown, et prendre la navette pour le festival. Vous préférez l’expérience immersive suprême? Alors plantez votre tente sous les étoiles, au cœur du pays des huîtres.

 

Un regain d’amour pour le folk

Que vous préfériez la salsa, le soul, le bluegrass, le rock ou le reggae, le festival Cloggeroo de l’Île saura vous mettre dans l’ambiance avec un impressionnant programme de concerts folk en tout genre. Pendant ce festival d’été, les artistes de tout le Canada atlantique déferlent dans le parc de la rue ouest à Georgetown, un village sur la mer. Par une journée ensoleillée, installez-vous sur la pelouse en face de la scène Waterfront pour profiter de spectacles jusqu’à tard le soir. Entre deux représentations, visitez les vendeurs sur place pour casser la croûte. Et si vous tendez vraiment l’oreille, vous pourriez entendre les vagues de la rivière Brudenell faire leur propre concert en s’échouant sur la côte. Une petite soif? Trouvez refuge à l’ombre dans le grand chapiteau, qui abrite un bar. Ici, vous pouvez siroter une bière artisanale bien mousseuse, tout en chantant du blues en chœur. Il y a même des feux d’artifice en soirée pour terminer le tout en beauté.

 

Du divertissement de rue par la nouvelle scène

 

Du cachet, du charme, de l’histoire, de la bonne chère… et de la musique! La splendide Victoria Row, soit la promenade piétonne de la rue Richmond au centre-ville de Charlottetown, entre les rues Queen et Great George, est une destination séduisante pour les gens du coin comme ceux d’ailleurs. En été, dans le cadre de l’initiative Always on Stage de TD, les musiciens émergents sortent dans les rues de la Victoria Row et des environs pour régaler les passants de trames sonores. Les bâtiments de briques rouges historiques bordent la rue pavée où s’entassent les boutiques de tartan, les petits cafés et les restaurants alléchants avec leur homard fraîchement pêché. Les fans d’Anne... la maison aux pignons verts fileront tout droit au magasin dédié à l’héroïne rousse, pour mettre la main sur d’authentiques trésors inspirés des romans de Lucy Maud Montgomery, auteure canadienne ayant grandi à l’Île-du-Prince-Édouard.

Related Posts